Story of Yanxi Palace 延禧攻略

Release date: July 7, 2018

70 épisodes

Main lead

Synopsis

L’histoire se passe durant la 6e année du règne de l’empereur Qian Long (Dynastie Qing 18e siècle). Wei Yingluo, une jeune fille issue d’une famille peu aisée décide de rentrer au Palais comme servante pour enquêter sur la mort de sa grande-soeur qui était elle aussi servante. Elle a été violée, assassinée et l’affaire a été masquée car c’était l’oeuvre d’un membre de la famille royale.

Yingluo commence en tant brodeuse et se fait vite remarquer par son talent et son intelligence. Petit à petit elle gagne les faveurs de l’impératrice qui la prend comme servante et la protège envers et contre tout. Elles deviennent très proches et l’impératrice l’aide même à venger sa soeur sans être punie par l’empereur; en effet, celui qui avait violé et tué sa grande-soeur n’était autre que le petit-frère de l’empereur.

Ce n’est que quand elle commence à avoir une relation amoureuse avec le petit-frère de l’impératrice, qui est aussi le bras-droit de l’empereur, Fucha Fuheng, que les problèmes commencent pour notre protagoniste. Tout d’abord, l’empereur va violemment s’opposer à leur union, le forçant à en épouser une autre. Yingluo est dévastée car elle aurait tout fait pour rester avec lui et il l’a lâchement abandonnée, c’est une trahison qu’elle lui fera payer tout au long de la série mais cela n’empêche qu’ils resteront de très bons amis, il continuera à la protéger et à être amoureux d’elle en secret. Après cet épisode, l’impératrice se rend compte que l’empereur est amoureux de Yingluo, mais ce n’est pas réciproque. Elle considère l’impératrice comme sa soeur et ne peut pas se résoudre à partager le même homme avec elle. Yingluo restera aux côtés de l’impératrice pour la protéger contre toutes les attaques auxquelles elle sera confrontée au Palais. Des concubines qui complotent à longueur de temps pour lui ravir sont Trône, jusqu’à assassiner son troisième enfant, ce qui lui sera fatale. L’impératrice se donne la mort et Yingluo est anéantie. Elle se donne pour mission de la venger au péril de sa vie, jusqu’à devenir la concubine de l’empereur en obtenant les faveurs de l’impératrice douairière (mère de l’empereur).

Au début, Yingluo ne ressent rien pour l’empereur, elle veut juste venger la mort de l’impératrice et faire payer l’empereur pour tout le mal infligé à cette dernière. Elle décide de prendre un tonic contraceptif pour éviter de tomber enceinte. Du côté de l’empereur c’est totalement l’inverse, il est amoureux d’elle, il lui offre toutes ses faveurs ce qui rend toutes les concubines complètement jalouses. Les complots se succèdent, certains réussissent mais Yingluo arrive à en déjouer la majorité avec l’aide de sas servante et amie Yingyue. Quand l’empereur découvre qu’elle prend un tonic pour ne pas tomber enceinte, il est furieux et la rejette mais au final elle lui avoue ses sentiments et ils se retrouvent plus amoureux que jamais. Ensemble ils ont 4 enfants dont un qui meurt à la naissance.

La nouvelle impératrice essaye en vain de faire tomber Yingluo car elle est jalouse de sa relation avec l’empereur. Elle va jusqu’à s’allier avec le petit-frère de l’empereur pour soulever une rebellion. Le plan échoue. Elle garde néanmoins son titre d’impératrice mais Yingluo devient sa seconde et la remplace dans la gouvernance du harem (cf photo ci-dessous).

img_6648
Wei Yingluo – Imperial Consort

 

Commentaire

C’est la série la plus recherchée sur le net en 2018 et honnêtement 70 épisodes plus tard je n’en reviens toujours pas, je pense qu’il faut que je les regarde encore une fois pour être réellement satisfaite. J’ai tout aimé, des costumes au jeu des acteurs, je n’ai pas été déçue une seule fois et ce qui m’a le plus touché c’est que j’ai pu reconnaître la dynastie. J’ai étudié la civilisation chinoise en option cette année et nous avions parlé des dynasties qui avaient été installées par des puissances étrangères comme les mongols et celle-ci est la Dynastie Qing (à partir de 1644), le dernière. J’ai eu le déclic quand Yingluo est en train de danser avec l’empereur dans son palais et qu’il lui demande qui lui a appris à danser, elle répond que c’est un étranger qui vient de l’occident qui est au palais pour travailler sur les armes à feu. Je me suis rendue compte que la plupart des dramas historiques sont basés sur des faits historiques précis, je suis allée chercher sur Google et dans mon cours pour en avoir la confirmation, j’ai même trouvé les noms des concubines de l’empereur Qianlong – Aisin Gioro Hongli – et de leurs enfants et les véritables noms et prénoms ont été utilisés pour la série. J’étais vraiment impressionnée ! et c’est l’une des choses qui me plaît dans la civilisation chinoise, la précision de leurs archives, ils connaissent très bien leur histoire et la raconte mieux que personne. Bref passons…

JE vais maintenant me concentrer sur la personnalité de Yingluo… Tout comme la plupart des leads, elle est pauvre matériellement parlant mais riche de son courage, son intelligence, son honnêteté, sa simplicité, son humilité bref une personnalité à laquelle tout le monde doit aspirer ! Elle ne recule devant rien et ce qui est fascinant c’est qu’elle a une parfaite compréhension de l’être humain, ce qui lui permet de ne pas se laisser surprendre par les complots. Elle n’a pas eu une enfance facile, sa mère est morte en couche, son père l’a abandonnée, elle a été sauvée et élevée par sa grande-soeur qui lui a été sauvagement enlevée. La vie ne lui a pas fait de cadeau et elle est écoeurée par l’action de ces puissants qui s’en tirent toujours même après avoir commis les actes les plus barbares. J’aime le fait qu’elle ne se laisse pas impressionner par les statuts, que ce soit l’impératrice ou l’empereur, elle dit toujours haut et fort ce qu’elle pense sans se soucier des conséquences. En un mot, elle n’a peur de rien ni de personne. Sa plus grande force est en elle, elle ne compte sur personne… Et ça c’est ce qui attire l’empereur au fond, elle n’a pas besoin de comploter ni de trop en faire, elle reste juste elle-même. J’ai bien aimé le conseil qu’elle donne à la dernière impératrice qui essaye de l’évincer à tout prix, quand elle lui demande comment elle a fait pour que l’empereur tombe amoureux d’elle, Yingluo lui fait comprendre qu’elle ne lui a jamais dit ce qu’elle ressent réellement. En gros, elle ne lui a jamais dit “je t’aime”. C’est quelque chose à retenir, parce que quand les gens savent ce que vous ressentez pour eux, ils vous prennent pour acquis et se servent de vous. Surtout dans ce monde d’hypocrites, c’est bien de garder une part de mystère…

C’est exactement le genre de caractère et de personnage que j’aime retrouver dans une série ou un drama et il n’y a que les chinois qui peuvent offrir un sans faute dans ce domaine. Wei Yingluo est une inspiration pour nous tous. Pour moi, c’est ça une vraie féministe.

Je mets un 10/10 à la série, c’est un sans faute, je le recommande !

 

Princess Agents 楚乔传

Release date: June 5, 2017

The story takes place during the chaotic times of Northern Wei, where innocent citizens are often kidnapped and turned into slaves. Slave girl, Chu Qiao (Zhao Liying) is thrown into a forest along with other slaves and becomes the next hunting target for the rich lords. She is saved by the Prince of Northern Yan, Yan Xun (Shawn Dou) and Yuwen Yue. Afterwards, she is brought into a powerful family of Yuwen and witnesses their bloody power struggle. Seeing this, she swears to take her younger sisters and flee from the situation. However, she catches the attention of Yuwen Yue (Lin Gengxin) and undergoes strict training while building a sense of companionship with Yan Xun. Unfortunately, the schemes of the nobles in Western Wei cause Yan Xun’s family to be slaughtered and branded as traitors.

After that incident, Yan Xun becomes ambitious and cruel as he promises to take revenge for the things and the people he lost. He later starts to doubt Chu Qiao and takes advantages of her loyalty many times, disregarding their close-knitted friendship as well as the sacrifices he will have to make for power. Disappointed with the man she once trusted, Chu Qiao eventually breaks off her ties with Yan Xun and chooses to fight with Yuwen Yue to destroy Yan Xun’s plans of vengeance.

(Source: Wikipedia)

Mon commentaire?

En quelques mots : impressionnant, époustouflant, fantastique, incroyable, parfait… Bref, je suis fan !

Au début, je voulais regarder la série car Zhao Li Ying est l’une de mes actrices chinoises préférées. Elle est belle, son jeu est sans doute le meilleur au petit écran et pour cause, elle est l’actrice la mieux payée de cette plateforme. Je l’apprécie beaucoup et comme pour la plupart des actrices que j’apprécie, je regarde tous les films et séries dans lesquels elles ont joué, pour comparer leur performance. J’ai pu la voir sous toutes les formes, du drama moderne au drama historique et à mon avis, elle est née pour jouer dans des dramas historiques cela ne fait aucun doute!

Contrairement aux autres dramas historiques dans lesquels j’ai pu la voir, le rôle de Chu Qiao est plus sérieux. Nous avons affaire à une esclave mais qui est consciente de sa valeur, qui est consciente qu’elle n’est pas définie par son statut d’esclave, elle est avant tout un être humain au même titre que les autres. Elle se bat pour survivre dans un monde injuste envers le commun des mortels. D’ailleurs, nous pouvons le constater dès le premier épisode de la série qui est plutôt fort, je vous conseille de bien attraper votre cœur car il est dur… On assiste à une chasse à l’Homme ou une chasse aux esclaves si je puis dire. Les fils des grandes familles de la ville sont de sortis pour s’amuser et s’entraîner au tire à l’arc. Les cibles sont des esclaves lâchées dans la nature, elles se font poursuivre par des loups et les maîtres s’amusent à leur tirer dessus. Ils tuent sans autre forme de procès. Chu Qiao se bat jusqu’à la dernière minute et reste seule survivante de ce massacre. Elle attire l’attention de Yan Xun qui lui sauve la vie à plusieurs reprises et avec lequel elle développe une très forte amitié.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce rôle, c’est la confiance qu’elle a en elle-même, quoiqu’il arrive et peu importe la situation dans laquelle elle se trouve. Tout au long de la série on la voit devenir de plus en plus forte surtout en Kung Fu. Je n’ai pas regardé les épisodes du tournage mais franchement Zhao Li Ying a vraiment incarné Chu Qiao dans tous les sens du terme, les gestes de combat étaient précis, un sans faute à tous les niveaux bref un vrai régal pour les yeux. JE ne vais pas rentrer dans plus de détails, je me concentre surtout sur l’actrice parce que c’est la seule que je connais parmi les acteurs mais il y en a d’autres que j’ai remarqué et j’ai hâte de regarder les dramas dans lesquels ils ont joué. Notamment Dou Xiao dans le rôle de Yan Xun, l’héritier de Yan Bei qui a vu sa famille massacrée et qui met en place un plan de vengeance infaillible avec l’aide de Chu Qiao. Un vrai Shuai Ge, il est tellement beau et plus il devient méchant plus il devient beau avec ses anneaux à l’oreille gauche. Il y a aussi Lin Gengxin dans le rôle de Yuwen Yue, l’ancien maître de Chu Qiao et celui qui lui apprend tout ce qu’elle sait sur les arts martiaux. Il est amoureux d’elle mais leur relation reste très vague, il se contente de la sauver à plusieurs reprises même s’il commet des actes de trahison envers l’état de Wei pour lequel il travaille comme espion. Ce témoignage d’amour, l’homme qui est prêt à tout risquer pour sa bien-aimée, franchement les chinois savent mettre toutes ses émotions en scène et c’est beau à voir. N’oublions pas Deng Lun, dans le rôle de Xiao Ce le prince frivole de Liang. J’ai pu le voir dans d’autres séries et comme d’habitude je n’étais pas déçue. C’est la première fois que je le vois dans un wuxia et de toute façon tout comme Zhao Li Ying, quand on est un bon acteur, on l’est dans n’importe quel rôle.

Quand je regarde une production chinoise, j’ai vraiment l’impression d’assister à la matérialisation d’une oeuvre d’art et je ne m’en lasserai jamais…

Photos, source: Google images

The King’s Woman 秦时丽人明月心

Release date: August, 2017

Main lead: Dilraba Dilmurat (Gongsun Li), Vin Zhang (Ying Zheng)

Gongsun Li is the granddaughter and disciple of military commander Gongsun Yu. When she was young, she met and rescued Ying Zheng, who then fell in love with her at first sight. When the Qin troops were attacked, Gongsun Li’s childhood lover, Jing Ke was poisoned while protecting her. In order to attain the antidote for Jing Ke, Gongsun Li agreed to marry Ying Zheng.

However, she found out that she was already pregnant with Jing Ke’s child. Ying Zheng decides to hide the truth for Gongsun Li, treating the child as his own. Gongsun Li was deeply touched by Ying Zheng’s actions. At the same time, Han Shen (Sun Li and Jing Ke’s senior) entered the palace to save her and stayed on in the palace as an imperial guard. After much time, Gongsun Li comes to know a kinder and lesser known side of Ying Zheng and begins to fall for him. Facing the harem, the schemes of the concubines, and Ying Zheng’s mercurial nature, Gongsun Li uses her wits, intelligence, and kindness to earn the love and respect of everyone.

Source: Wikipedia

My Comment?

I think it’s this movie that made me fall in love with Dilraba Dilmurat… She was stunning, I mean, no one could’ve done this job better than her not even Yang Mi or Liu Yi Fei…

I don’t have much to say about it, the above description from wikipedia says it all, I just wanted to mention one more time the role of the woman in historical dramas and certainly in the Chinese society. Gongsun Li is seen as a strong, independent, intelligent and beautiful woman. She’s independent and she will stay independent no matter what the emperor says or wants. She defends the oppressed and defies the oppressor. Moreover, She is excellent in Martial Arts and military tactics… I love it when she finally falls in love with the emperor who kidnapped her at first, they have a beautiful love story but because of her free attitude and mind, the emperor can’t possess her and it drives him crazy. Well, I recommend this drama and I give it a 10/10.

 

The Princess Wei Young 锦绣未央

Release date: 2016

Main lead: Luo Jin (Tuoba Jun) and Tiffany Tang (Li Wei Young)

The Northern Wei Dynasty was obliterated one night leaving behind the kindhearted Princess Feng Xin Er as an orphan. Although she escapes death, she accidentally enters her enemy’s territory and she assumes the identity of Li Wei Young, the daughter of the Prime Minister. She suffers many hardships but eventually utilizes her wisdom and sense of justice to become a powerful woman as well as gaining a beautiful romance.

(Source: MyDramaList)

My comment?

Certainly my favorite Chinese celebrity couple. Actually they started dating on set of this drama and they’ve been together ever since.

I discovered Tiffany Tang in the drama “My Sunshine” and I think she’s an amazing actress probably one of the best in China with Yang Mi and Liu Yi Fei. She’s in her 30s but she looks really young and can play any roles. Luo Jin is also a very handsome and talented actor. I think I saw him for the first time in the drama “Diamond Girl”, in which he plays alongside Tiffany Tang as well.

This drama is a Wuxia (historical drama). What I liked about this drama is the fast beginning. The first episode goes straight to the point, the story starts and you don’t even have any time left to think or get bored. There are many twists and turns, the usual fight between good and evil, and a strong female lead who is brave, confident and particularly smart. Indeed, one thing that I’ve found out watching chinese historical dramas, is the way the woman is depicted. We can see that she has a strong role to play in the Story. She is smart, courageous, at times she is even skilled in martial arts, she is respected, admired, praised. They are a good role model to any little chinese girl and for me as well. I’m learning to be more brave and resilient and to work very hard to achieve my goals. I think this is something which is part of the Chinese Philosophy and Culture. Being able to convey this kind of message through television is certainly one of China’s greatest achievement.

Image associée
Luo Jin and Tiffany Tang

Photos from the drama

Source: Google