Fishing for Words, Idioms, Phrases…

Hello Poleegloters!

How is your week going so far? Don’t worry, be Happy !

Well, I’ve been trying some new experiences to improve my languages, it’s been fun and very productive so I’ve decided to write a quick article about how to go “fishing for words, idioms, phrases…”.

First, what is fishing? According to google search, fishing is “the activity of catching fish, either for food or as a sport”, so I’ve decided to apply this method in my pursuit for more vocabulary.

Second, where to fish? Basically everywhere, at anytime: movies, shows, Tv shows, music lyrics, ads, series, magazines, newspapers… You need to be hungry for knowledge, be curious and give a chance to every topic whether it is interesting or not, you need to force yourself because as a future Translator or Interpreter, you will not be stuck in just one field of activity. I remember last summer during my training, I was working for a Conference named France Vet. I met this incredible man, an interpreter who had great experience in the field, he was very good. The Conference was about animals, veterinary medicine, not an easy one, but he was used to it as he told me, he had been the interpreter for the same conference for years. I got to be in the booth with and he had no computer, no vocabulary list, nothing, he just had a paper and a pencil to draw, his iPhone, and headphones on ready to start interpreting. I, on the other hand, was feeding my curiosity with new words and expressions from the Medical Glossary. My point is, that man wasn’t a veterinary medicine expert, he worked on several assignments around the globe and yet he was able to adapt to this rather complicated topic. So to me, the job starts now, and brings us to our last but not least point…

Third, how to fish? Grab a pen and a notebook, set up your fishing rod and be ready to catch a lot of colorful expressions and idioms that will make you sound like a native English speaker.

  • Do not write down the entire script of the movie or show, the purpose here is to identify the words and expressions that you don’t understand. You can find some idioms or phrases that come from a popular belief, a famous book or some historical facts. For example, in the tvshow The Originals there was the saying “Uneasy is the head that wears the crown” which is a line from the play King Henry the Fourth, part Two, by William Shakespeare and refers to a person who has great responsibilities such as a king and is constantly worried, therefore doesn’t sleep soundly. In this episode, this saying was used by Marcel who was wary of his old friend and mentor Klaus Mickaelson, an original vampire willing to do anything to take back the town of New Orleans, to be the new King of the vampires. So Marcel was becoming paranoid and used this saying in a conversation to imply the obvious reason being that his Kingdom was in danger.

 

  • Beware of the language being used in the audio or the video. Whether it’s formal or informal, in which part of the World it is spoken etc. This is crucial. You obviously know that several parts of the World were colonized. The Commonwealth is comprised of 53 states members, so the language is not the same in London or in Accra (Ghana, Africa). Be open-minded and watch movies and productions from these countries, try to dive into their culture. For example in Africa (or in the Caribbean, Solomon Islands and so on), several English speakers would mix the English with the local languages, it is called the Pijin language. It’s the same for the European Spanish and the Latin american Spanish; the thing here is that South American Spanish is the most spoken around the World but European Spanish is the official language in Translation/Interpretation, we have to refer to the RAE (Real Academia Española) and be sure that the words or expressions we use exist in this dictionary. There is all the more reason to learn more words and expressions from one continent to the other and know their proper meaning in European Spanish. The same rules apply to the German language which is spoken in Switzerland, Austria and Germany; and of course in the Chinese language.

img_6215

  • After collecting you little treasures, you can try to write an essay or an article and use what you’ve learned. Use synonyms, switch the form of the verbs, replace one word with another. Have fun and make mistakes, it’s the only way to learn ! By doing this, you’ll be memorizing these words in no time…

 

 

 

Trad. Thème FR>ENG

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous présente une traduction Thème (du français vers l’anglais) d’un article du journal Le Monde. Cela fait un moment que je n’en ai pas fait et je m’inquiète un peu quant à la fluidité de mes langues d’arrivées. Je commence avec l’anglais car elle est officiellement ma langue B. Mon objectif est d’avoir une combinaison ABBBC (Français-Anglais-Espagnol-Chinois-Allemand), alors il faut que je maîtrise parfaitement l’exercice du Thème. Vous allez pouvoir lire la traduction en anglais sans lire le texte initial, que vous pouvez retrouver sur le site du journal ici.

Traduction

A World built on sand

Since Antiquity, civilizations have been built on simple raw materials like clay, straw and solid stone blocks. Ours, is built on sand. It is by far the most used of all the raw materials consumed by Man, alongside with gravels and various kinds of pebbles, which are included in the production of concrete. It is consumed nearly ten times more than oil and gas on the planet. In the 20th century, we have used up to thirty-four  times more building materials compared to the past centuries; and according to the latest report of the OECD (Organisation for Economic Cooperation and Development), released this Tuesday, October 23, this dependency will be even greater in the coming decades. material consumption, predominantly sand and stone, is expected to double by 2060, with the obvious consequences on the natural environments, climate and pollution (representing ten percent of the greenhouse gas emissions).

The first reason for this dependency growth is the growing population which should increase from seven to nine million. The second reason is urbanization, which should affect two-thirds of the World’s inhabitants in 2060. Of course, let’s not forget the economic growth which has a rather paradoxical snowball effect. Beyond a certain level, the more it increases, the more its appetite decreases. In the most highly-developed countries, the progress in economic growth consumes less raw materials. This is the case in Europe or in the United-States and it’s starting to be the case in China. China, where nearly half of the World’s cranes operate should stabilize its consumption of construction materials at twenty-four Gigatonnes, still one quarter of the World’s total consumption, without further increase. This is the reason why the amount of raw materials should “simply” double if the global wealth (World’s Gross Domestic Product) is expected to quadruple between 2011 and 2060.

No 100% recycling

The first limiting factor is a change in the structure of the economy. It is moving towards the tertiary sector so it needs for raw materials are lower than those of an industrial society. Even though a part of this transformation comes from the relocation of resource-intensive activities to the developing countries.

The other factor is technology, especially in terms of recycling. The estimated rise of the price of the raw materials will have a positive impact on this sector, which is more intensive in workforce than the mining sector; it should develop faster than extraction but barely enough to stop it. According to the OECD experts, the dream of having a hundred percent circular economy will remain unattainable. The demand will be so high that it will easily soak up both primary and secondary materials. Therefore, how can we imagine a society that is sober, prosperous and sustainable? An economy overcoming its appetite for sand will be the biggest challenge that capitalism will have to face in the twenty-first century.

 

Des difficultés?

Par où je commence? On se doute bien que traduire dans une langue qui n’est pas la nôtre n’est pas chose facile surtout pour ce qui est des articles de journaux. J’ai eu du mal à traduire plusieurs mots et expressions qui semblent pourtant acquis. Le langage journalistique est plein de tournures grammaticales complexes, d’expressions imagées, j’irais même jusqu’à dire qu’elles sont colorées! Ma technique est je pense, semblable à celle de tous les traducteurs: lire le texte et essayer de traduire au fur et à mesure, noter/souligner les mots que je ne connais pas ou que j’ai du mal à traduire. Quand je commence à traduire, je ne traduis pas littéralement, je traduis surtout le sens des phrases car dans la langue d’arrivée les choses ne sont pas dites ou comprises de la même façon. Le but c’est de se rapprocher au maximum du texte. Je passe beaucoup plus de temps sur un texte que je traduis à la maison, qu’un texte que je dois traduire durant un partiel, parce que la traduction c’est avant tout un travail de recherche; savoir utiliser les outils à notre disposition et trouver les expressions exactes. Durant un partiel, nous n’avons pas le droit aux dictionnaires ou autres outils ce qui est dommage car le plus souvent nous nous reposons sur nos acquis et nous n’enrichissons pas notre vocabulaire. Bref, j’ai noté tous les mots, expressions et notions que j’ai eu à chercher pendant mon travail. Les principaux outils qui ont été utilisés sont: Linguee.com, Word-reference, Google Traduction. Je sais, Google Traduction a mauvaise réputation, mais ça nous donne une idée du sens de la phrase et nous pouvons par la suite effectuer des corrections pour l’améliorer. Ce qui prouve que même si nous vivons dans un Monde qui tourne autour des machines, un logiciel de traduction ne pourra jamais être au niveau d’un Humain Traducteur/Interprète.

Mots, Expressions et Notions

matériaux de construction = construction materials, building materials

“rentre (dans le sens ici de “inclure”) dans la production de béton” = included in the production of concrete

émissions de gaz à effet de serre = greenhouse gas emissions

consommation de matériaux = material consumption

majoritairement, surtout = predominantly

pertes et profits = gains and losses / profits and losses

l’accroissement de la population = population growth/ growing population/ demographic growth/ population increase

croissance économique = economic growth/ growing economy

urbanisation = urbanization

depuis l’Antiquité = since Antiquity/ ancient times

matières premières = raw materials

ressources naturelles = natural resources 

solides blocs de pierre = solid stone blocks

consommer = use up, consume

“avec ses cousins graviers et cailloux” = alongside with gravels and pebbles 

le béton = concrete

richesse globale = global wealth/ overall wealth

le défi = challenge

les pays les plus développés = the most-highly developed countries/ most developed countries

la progression économique = economic progress/ the progress in the economic growth

l’empire du Milieu = The Middle Kingdom (ici j’ai gardé la “Chine”) 

résister à, supporter = withstand

une grue (construction) = crane

“multiplié par 4” = quadrupled

se contenter de = ici j’ai utilisé “simply” mais je continue de chercher un sens plus précis

Produit Intérieur Brut Mondial = World’s Gross Domestic Product

recyclage (des déchets) = recycling/ waste recycling/ recycling of waste

Société Industrielle = industrial society

“les activités gourmandes en ressources” = resource-intensive activities

Pays en développement = Developing Countries

“la hausse prévue” = the estimated/ expected/ forecast growth

économie circulaire = circular economy

“absorber allègrement” = easily absorb/ soak up 

 

 

 

Trad. Version ES>FR

Hola amigos !

Para este post de hoy, voy a traducir del español al francés, un articulo del periódico español El Pais. Se trata de la próxima junta que tendrá lugar entre el presidente surcoreano Moon Jae-in y el del norte, Kim Jong-un. El articulo se titula “Kim y Moon se reunirán en Pyongyang entre el 18 y el 20 de septiembre” y data del 6 de septiembre. Pueden leer el articulo original en español haciendo clic aquí.

 

Traducción

 

Réunion de Kim et Moon à Pyongyang entre le 18 et le 20 septembre/Kim et Moon se réuniront à Pyongyang entre le 18 et le 20 septembre. (deux choix possibles)

Le leader nord-coréen “maintien son engagement en faveur de la dénucléarisation”, assure l’agence de presse nord-coréenne.

Les 18 et 20 septembre sont les dates qui ont été choisies pour le troisième sommet coréen durant lequel le leader du Nord, Kim Jong-un et le président du Sud, Moon-Jae-in se retrouveront face à face pour la troisième fois cette année. L’objectif est de relancer le processus de normalisation dans la péninsule; processus menacé par les désaccords grandissants/par le ton qui monte entre Pyongyang et la Maison Blanche.

La date tant attendue a été annoncée ce jeudi à Séoul par le conseiller sud-coréen à la Sécurité Nationale, Chung Eui-yong, après qu’une délégation du sud dirigée par lui-même, s’est rendue à Pyongyang ce mercredi pour une réunion avec Kim.

L’annonce a été faite quelques jours seulement avant que le régime nord-coréen ne célèbre son 70ème anniversaire ce dimanche avec un grand défilé militaire et en grande pompe. Ce défilé inclura également la célébration des “jeux massifs”, un spectacle de gymnastique auquel participent des dizaines de milliers de personnes. Le président chinois Xi Jinping enverra comme émissaire son “numéro trois”, Li Zhanshu, en tant que représentant de la Chine.

Selon Chung, le sommet coréen sera centré sur l’examination de décisions concrètes devant être prises pour arriver à une dénucléarisation de la péninsule. Kim a assuré et réaffirmé son engagement dans ce sens. L’agence de presse nord-coréenne a également répété que les deux Corées doivent accroître leurs efforts pour atteindre cet objectif, a assuré Kim, selon la même source. Un objectif pour lequel les deux pays ont exprimé leur engagement, mais chaque partie ne l’entend pas de la même façon. Pour Pyongyang, cela implique que les Etats-Unis retirent leur bouclier nucléaire qui protège le sud et menace le nord; une chose que le sud a du mal à accepter du moins jusqu’à ce que son voisin ne se débarrasse entièrement de son arsenal nucléaire.

Après le sommet historique qui avait réuni Trump et Kim à Singapour en juin, le premier entre les deux leaders, le processus se retrouve actuellement au point mort. La Corée du Nord exige que les Etats-Unis posent des actes concrets en réponse à ceux de Pyongyang. Le régime de la famille Kim a annoncé ce printemps, l’arrêt de ses essais de missiles et le démantèlement de son centre d’essais nucléaires, et estime que Washington n’a fait preuve d’aucun geste similaire. Selon Chung, le leader nord-coréen a fait savoir que la suspension des essais de missiles à longue portée sera permanente car la base qui était utilisée à cet effet à Tongchang-ri, a été démantelé. Il a également “exprimé sa frustration parce que le monde ne reconnaît pas ses marques de bonne volonté”.

Les Etats-Unis esquivent la question par l’assouplissement des sanctions internationales et considèrent que Pyongyang n’avance pas assez rapidement dans le processus de désarmement. Le mois dernier, Trump a annulé le voyage de son secrétaire d’état Mike Pompeo à la capitale nord-coréenne, et ce à la dernière minute; la raison étant que Pyongyang n’avait pas fait de gestes significatifs.

Le haut responsable sud-coréen a exclu une réunion trilatérale entre les deux Corées et les Etats-Unis en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York à la fin du mois de septembre, comme l’avait prédit certains experts. Les conditions, a-t-il soutenu, ne sont pour le moment pas favorables à une rencontre de ce type/de la sorte.

Avant le sommet de Pyongyang, de hauts fonctionnaires des deux Corées se réuniront la semaine prochaine pour discuter des détails concernant la sécurité, la communication et la couverture médiatique, a souligné Mr Chung.

Trad. Version ANG>FR

Bonjour à vous amis Poleeglots !
Aujourd’hui, je vous propose de lire la traduction que j’ai faite d’un article du New York Times intitulé Chinese tighten belts: No avocados, cocktails or kids, paru le weekend du 25-26 Août. Je pense que vous avez tous suivi le début de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine depuis le début de l’été. C’est une situation qui inquiète le monde entier et tout le monde veut en savoir plus, notamment sur la situation actuelle de la Chine. Je me concentre sur ces articles qui paraissent pratiquement tous les jours et j’essaye de m’entraîner à les traduire car les tests d’admissions dans les Ecoles de Traduction portent souvent sur des sujets de l’année en cours. Ensuite, cela me permet de travailler mon français qui est ma langue maternelle donc la plus importante dans mes combinaisons de langues puisque je travaillerai surtout vers celle-ci quand je serai Interprète de Conférence.
Vous pouvez accéder au texte original en cliquant sur le lien qui suit cette introduction. Je vous conseille de lire ma traduction avant de vous rapporter au texte source qui est en anglais, pour pouvoir juger la traduction et surtout la qualité du français en vous basant sur votre compréhension des idées du texte.

Accédez au Texte original en Anglais

Les chinois se serrent la ceinture et disent stop aux avocats, aux cocktails et aux enfants

Le Nouveau Monde Moderne

PAR LI YUAN

Chen Siqi ne dîne plus dehors. Li Keli a arrêté les voyages et à la place emmène son fils sur une aire de jeux publics. Wang Jiazhi a arrêté les rendez-vous amoureux.

La chine accueille le concept de réduction du niveau de consommation, un développement inquiétant pour Pékin et le reste du monde. En Chine, pendant des années, le discours tournait autour de l’augmentation du niveau de consommation. Etant donné que l’économie était en plein essor, la classe-moyenne chinoise forte et croissante de plus de 400 millions d’actifs, décidait de dépenser ces gros gains. Ils ont échangé leurs marques locales contre des Nike, leurs téléphones chinois contre des iPhones et sont passés du thé au latte à 5 dollars du Starbucks. A présent, la Chine voit son économie ralentir et il y va de même pour le shopping. Le marché boursier s’effondre, la monnaie chinoise perd de sa valeur; la guerre commerciale avec le président Trump laisse un goût amer au sein de la population.

La consommation n’a en aucun cas baissé en Chine mais sur internet, les chinois parlent de réduire les dépenses petit à petit. On laisse tomber les avocats, on prend le vélo au lieu du taxi, on préfère les bières aux cocktails en s’assurant qu’elles ne sont pas artisanales, on commande du thé au lait en taille moyenne et on oublie la grande taille, on abandonne son abonnement en salle de sport pour des cours de danse dans les espaces publiques comme les femmes âgées. Certains plaisantent en disant qu’il vaut mieux manger de la viande plutôt que du Tofu étant donné que les taxes sur l’importation du soja ont augmenté. Le plus inquiétant pour les dirigeants chinois est surtout que beaucoup de jeunes sont de plus en plus réticents à l’idée d’avoir des enfants.

Un post intitulé La jeune génération chinoise se prépare à affronter des jours difficiles, par Ming Na, blogueuse, a reçu plus de 300.000 vus sur la plateforme de médias sociaux WeChat en l’espace d’un weekend plus tôt ce mois-ci. Elle conseille aux jeunes de ne plus acheter dans les centres commerciaux et de ne plus fréquenter les clubs. <<Le moment de revoir notre consommation à la baisse est arrivé avec un grand coup de massue>>, écrit Mlle Na.

Chen Siqi a bien reçu le message. Comptable de 30 ans vivant à Pékin, elle vient de s’acheter un vide-ordures sur Pinduoduo, une application chinoise spécialisée dans la vente de produits bon marché, parfois de mauvaise qualité et qui étaient au départ très prisés par les habitants des zones rurales. Son salaire mensuel s’élève à environ 1400 dollars après déduction des taxes, pratiquement la moitié de celui-ci est engloutit par le loyer de son deux pièces. Mlle Chen dit avoir atteint un âge où elle aimerait vivre dans son propre appartement au lieu de vivre en colocation. Dans le but de faire des économies, elle cuisine quelques fois à la maison durant la semaine et achète ses vêtements sur des sites de vendeurs bon marché ou chez Uniqlo, la marque japonaise low-cost. <<J’aimerais avoir un style de vie plus décent mais je ne sais pas comment je pourrais me le permettre>>, affirme-t-elle.

Une baisse du niveau de consommation en Chine peut se ressentir à travers le monde. Les consommateurs chinois ont joué un rôle clé dans le développement économique de leur pays ces dernières années. La Chine à son tour a joué un rôle majeur dans la croissance mondiale. Les consommateurs chinois contribuent à la croissance des entreprises internationales telles qu’Apple, General Motors, Volkswagen et bien d’autres. Si Mr Trump a déjà la certitude que Pékin ne peut pas se permettre plus de dommages économiques, une baisse de la consommation pourrait l’encourager à renforcer cette bataille commerciale avec la Chine.

L’économie chinoise semble forte en théorie mais en pratique, elle présente plusieurs anomalies. Le rythme de la croissance des ventes au détail de cette année est le plus lent depuis plus de dix ans, de même pour l’évolution des salaires dans le secteur privé depuis la crise financière internationale. Le marché boursier a perdu un cinquième de sa valeur.

JD.com, une entreprise chinoise spécialisée dans le e-commerce et qui propose des produits de qualité à la classe moyenne chinoise, affichait des résultats semestriels décevants. Des facteurs à long terme, comme l’augmentation du prix de l’éducation, entraînent une baisse des dépenses chez les jeunes en particulier. Il est devenu très compliqué pour beaucoup d’entre eux de se loger dans les villes riches telles que Pékin. Le prix des loyers est tellement élevé que Mr Wang Jiazhi, 34 ans et ingénieur en semi-conducteurs a dû quitter son deux pièces acheté en 2016 dans le sud de la ville de Shenzhen. En effet, pour pouvoir rembourser son prêt immobilier qui lui coûte plus de 700 dollars par mois et un proche qui lui avait prêté la somme nécessaire pour l’acompte de l’achat de son appartement, il a mis celui-ci en location et partage un cinq pièces avec neuf autres hommes; ce qui lui permet d’économiser 160 dollars tous les mois, sur un salaire d’environ 2000 dollars après paiement des charges. De même que beaucoup de chinois, Mr Wang pense qu’il est préférable d’avoir un appartement afin de trouver une compagne. Mais à cause du stress lié à ses dettes et au soutien financier qu’il apporte à sa famille vivant à la campagne, il a décidé de remettre ses projets de mariage à plus tard. De toute façon ses chances n’étaient pas très grandes alors pour faire des économies, il a mis fin aux rancards, <<Je fais des heures supp’>> dit-il, <<ça m’occupe>>.

En effet, la baisse de consommation bat son plein.

Malgré l’effondrement du marché boursier chinois, les actions des entreprises qui fabriquent des produits de base à des prix abordables comme Erguotou, spécialisé dans la fabrication de liqueur bon marché et de légumes marinés, ont réussi à inverser la tendance. <<Buvez de l’Erguotou et mangez des légumes marinés>> écrivait Mlle Na, blogueuse, en utilisant des mèmes Internet chinois populaires. <<Faites appel à Mobike>> a-t-elle ajouté, nommant une compagnie de vélos en libre-service qui propose des courses à deux roues pour quelques centimes.

Même les enfants uniques des familles de classe moyenne qui constituent un groupe largement à l’abris financièrement, ont des raisons de s’inquiéter pour leur avenir. Wu Xiaoqiong est âgée de 28 ans et vit à l’ouest de la province de Hefei. Elle travaille pour une grande compagnie Internet à Pékin et touche un salaire mensuel de 1500 dollars après prélèvement des charges. Quand elle s’est mariée l’an dernier, ses parents et ses beaux-parents ont chacun avancé la moitié de l’apport pour l’achat d’un deux pièces, un arrangement fréquent entre familles de classe moyenne. Environ deux tiers de leurs revenus mensuels est utilisé pour le remboursement du prêt immobilier et pour la location d’un petit appartement à Shanghai où son mari travail dans une banque publique. Son plan pour réduire ses dépenses est de rester sans enfants. <<Nous n’avons ni économies ni plan de retraite>>, affirme-t-elle, <<mes parents continuent de m’aider financièrement, comment pourrais-je élever un enfant?>>.

Certains s’opposent à l’idée d’avoir plus d’enfants, un problème pour les autorités chinoises qui s’inquiètent du vieillissement de la population.

<<Pensez-vous avoir d’autres enfants?>>, Li Keli, agent comptable chez un fabricant de matériels électroniques dans le sud de la ville de Huizhou répond <<Certainement pas>>. En juin dernier, son usine a licencié les deux tiers des salariés quand la guerre commerciale s’est intensifiée entre la Chine et les Etats-Unis. Son salaire mensuel de 500 dollars a subi une baisse de 10%. Elle voyageait souvent les weekends pour aller visiter les villes voisines avec son fils de 7 ans; désormais, ils se contentent des aires de jeux gratuites dans les quartiers résidentiels.

On ressent aussi de l’inquiétude parmi ceux qui gagnent plutôt bien leur vie. Chen Ying, une architecte de 33 ans vivant à Shanghai met une croix sur le shopping dans les grands magasins. Mlle Chen ajoute qu’elle ne s’attend pas à voir son salaire augmenter, car celui de ses jeunes collègues n’atteint pas celui qu’elle touchait quand elle est arrivée dans l’entreprise quatre ans plus tôt; et aujourd’hui, ses revenus sont moins élevés que ceux de ses anciens collègues qui, il y a quatre ans, avaient son niveau d’expérience actuel. Les augmentations de salaire avoisinaient les taux de 15-20% par an, ce qui n’est pas étonnant pour un secteur dont la croissance a explosé en Chine au cours de ces dix dernières années. A présent, Mlle Chen prévoit une augmentation de 5%, si toutefois il y en avait une. Elle aimerait prendre sa retraite mais ne saurait par où commencer. <<Avant, nous avions des perspectives d’avenir illimitées>>, conclue-t-elle, <<aujourd’hui, nous vivons au jour le jour>>.

Is Apple casting a Spell on its customers?

Maybe, Maybe not…

But there’s one thing that I’m sure of: I’m completely addicted to this brand. First and foremost, let me introduce you to my Apple devices :

Voilàà !

Don’t get me wrong here, I’m not trying to brag or anything, it’s just that I really like to have the best tools especially since I’m studying to become an Interpreter, and I just love the best things in life and there’s nothing wrong with that. I will always take my time and save enough money to buy what I need and it’s not to be better than anybody, I’m just the king of person who has a strong spirit and I don’t settle for less than I think I deserve.

Anyway after that’s been said, let’s get to the main points: the PROS and CONS.

PROS

  1. The design: certainly the most beautiful phone on the market, I love anything, every part of my iPhone, being able to choose the colour, use any kind of protection from that huge Moschino teddy bear to the fluffy one during Winter, it’s a real pleasure. I also love the Touch ID and the reason why I wouldn’t buy the iPone X is that the Button Home is what makes the iPhone what it is, it has always been there and honestly I would be lost without it. I switched my iPhone 6 for the 6+, 3 years ago to be able to work on my phone wherever I might be, it’s more professional and convenient especially to take pictures (and I prefer it larger). I’m waiting to see what’s going to be brought on the market this September so that I can make up my mind before I can upgrade to a new iPhone. As far as the iPad and the computer are concerned, I feel exactly the same way. I might keep a special paragraph to describe what I really like about my iMac. Being on my iPad is the same as using my iPhone, and lately I found out that when someone is calling me, it also rings on my iPad so it’s like having two iPhones… I wanted an iPad especially for school, to be able to download the courses on the cloud and read them anywhere on a bigger screen.
  2. It’s easy to use: And that’s not because I’m lazy but for another convenience. You see, it’s already really hard to think about anything we need to do on a daily basis, so having to deal with so much applications should be at least easier and Apple got it from the beginning with the Home Button, like I said before, I need it! You just need to push that button and have access to ALL your applications without opening countless files.
  3. A broad range of applications: Well, you will say that Android also has a lot of applications but the App Store is like a goldmine especially when it comes to the apps related to education (with Apple Education). I find anything I need and more when it comes to languages, games related to learning languages or else (The Sims Freeplay that I’ve been playing for almost 10 years now), Podcasts, iBooks where you can download any PDF documents from the internet. Everything is designed for you to have a good time, you rarely have any problem while using your apps.
  4. Music: The reason why I finally bought an iPone in 2012… Long story short, when I was in High School I didn’t like iPhones, I had a Blackberry 9000 with the large keyboard (because I wanted to be like these teenagers in Gossip Girls lol), and I had an iPod for the music. I would have any phones but I always had an iPod. So when I had to change my phone I thought why not, so I went on with the iPhone 4s and I truly loved it.
  5. The Cloud: Which connects all devices together and I couldn’t find anything better than that. It’s really convenient to have access to any files just with one click especially dealing with university courses and assignments. For example, I’ve been playing the SimsFreeplay on my iPod then on my iPhone for over 6 years now and I upload the datas to the cloud so that I can continue to play on any of my devices.
  6. From MacBook Pro to iMac: I had a MacBook Pro in 2013 but I had to sell it because I needed money at the time, I think it might have been one of the most difficult moments of my life because I truly wanted to start this blog and I wanted to do so much things on it but I guess it wasn’t the right time. So I waited patiently and this year my Mom agreed to buy it for me before school starts. I bought an iMac instead of a Laptop, I want to have a professional desk in my bedroom, next to my bookshelf, a place where I can write and study in peace. The computer wasn’t expensive with AppleEducation, I had a good discount and was even offered a Beatssolo3 wireless headphones. I like everything about it, I’m completely mesmerised, like a little girl discovering a brand new world… The screen is so big and the images are clear and very beautiful, it fits my desk perfectly (white on white) I am going to create my own vision of my own world and my brand new iMac is going to be the TOOL. I can’t wait to explore it and become more creative especially on the blog.

 

CONS

  • THE PRICE 

OMG !!!!!!! The prices are beyond expensive especially the iPhones!!! The is the only thing that I can complain about, the price, the price and the price. For example, the new iPhone Xs, literally the phone of my dreams (cf photo):

img_5893

In France, it costs 1 259 euros !!!!!!!!!!!!!! I wanted to buy a new one since mine is already 3 years old, but honestly I’d rather save this money for my trip to China and maybe after that trip we’ll see and if I can’t, well it doesn’t matter, I’m really grateful and happy with what I have anyway!

So is this a spell ?

Well, let’s say YES. Why ? Because several years ago I wanted to switch to a Samsung, I bought the phone and kept it for a week because I couldn’t use it, I was completely lost, I couldn’t even send messages. I was only able to answer the calls. So I gave it back and took a Blackberry until I could buy a new iPhone. You see, there’s something fishy about it and even though it’s convenient bla bla bla, let’s not forget that this world is not what it seems!! Some people are addicted to these iPhones, they can’t live without it even in public they would just stick to it and it’s very scary especially for the young ones…

Hoy Hablamos

img_5600

Je vous présente une de mes plus grandes trouvailles !! Un Podcast en espagnol… En fait, c’est un site internet http://www.hoyhablamos.com avec des enregistrements et en plus des documents PDF avec le script et des exercices pour s’entraîner. Ils proposent aussi de donner des cours par Skype.

Ce n’est pas le seul Podcast qui existe en espagnol, il y en a d’autres mais c’est le premier que j’ai testé et j’en suis ravie. Vous allez pouvoir faire la connaissance de Roi et Paco qui conversent sur divers sujets comme l’actualité, les sujets de sociétés, la culture espagnole, la vie en Espagne en général etc. En ce qui concerne le niveau requis pour comprendre, je pense qu’il est accessible à tous, le rythme est relativement lent, ce sont des natifs et quand bien même ils essaieraient de parler lentement, chasser le naturel et il revient au galop. Cela dit, je trouve que c’est ce qui permet à l’oreille de s’habituer. Il faut se lancer des défis et ne pas avoir peur de ne pas comprendre, c’est comme ça qu’on apprend. Mettez votre casque et imaginez-vous dans un marché ou une ruelle de Madrid ou de Barcelone, c’est la même chose. A défaut de voyager, c’est l’Espagne qui vient à vous!

Au bout de quelques mois d’utilisation, je peux vous dire que j’ai vraiment progressé. L’espagnole est une langue que j’ai apprise en milieu scolaire, c’était en 4e il me semble. Le problème c’est la méthode utilisée. Les professeurs mettent l’accent sur la grammaire, et ce que ce soit au collège, au lycée ou à l’université. Sauf qu’une langue est d’abord orale, donc à la différence de l’anglais que j’avais parlé avant l’approfondissement scolaire, j’ai beaucoup de difficultés à m’exprimer en espagnol sans hésitation et ce même après plus de 10 ans d’apprentissage. C’est après avoir passé quelques mois à Barcelone que j’ai pu saisir le rythme adéquat. Je comprends mieux quand j’écoute les Podcasts et même en cours quand je lis ou quand je m’exprime, je sens une grande différence. Je vous assure que c’est le même résultat après l’écoute de ces enregistrements. Ce n’est pas grave si vous ne pouvez pas parler immédiatement. Souvenez-vous quand vous étiez enfant, il vous a fallu du temps avant de commencer à prononcer vos premiers mots, le processus est le même. Votre cerveau enregistre tout, le rythme, la prononciation, les intonations, donc quand vous vous retrouverez en situation, tout viendra naturellement.

Je vous conseille vivement de visiter leur site et vous pouvez vous abonner pour 9,99 dollars par mois pour accéder au contenu intégral (textes, téléchargements).

@iMandarinPod.com

Je vous présente le deuxième Podcast que j’utilise pour le chinois. Celui-ci est basé sur la culture en général. Il y a plusieurs dialogues sur des sujets variés ainsi que la présentation de l’actualité en Chine. De plus, on nous donne le vocabulaire spécifique et comment utiliser les différentes expressions, la grammaire avec des exemples et le tout en chinois. Ah oui, et nous avons aussi accès aux textes intégral en chinois dans la partie “détails” de l’enregistrement. C’est en chinois mais ça nous permet d’écouter la prononciation et de nous familiariser avec les caractères. J’ai une petite astuce, c’est de générer des grilles d’écriture sur le site http://www.chine-culture.com et d’écrire tous les mots nouveaux.

Texte présent dans la partie « détails » du Podcast
Générateur de grille d’écriture