TESTS d’ENTREE ESIT 2019

Ce jour tant attendu est enfin arrivé ! 

 

Je pourrais encore écrire des pages sur le moment où j’ai pris la décision de devenir Interprète de Conférence mais à quoi bon ? Si vous avez lu certains de mes posts, vous devez déjà connaître les détails. En effet, c’est un chemin qui a été semé d’embûches et j’ai l’impression que ce n’est que le début, quoiqu’il en soit je reste confiante et j’avance sûrement.

Alors quand j’ai repris mes études en 2017, je me suis rendue compte que cette pause de deux ans m’avait fait le plus grand bien surtout au niveau de la version (traduction vers la langue maternelle). J’ai eu le temps de voyager et améliorer mon espagnol, ensuite j’ai travaillé comme Hôtesse d’Accueil sur plusieurs sites assez intéressants, je me suis habituée à lire journaux et magazines, à écouter des podcasts etc. Je suis devenue une vraie Interprète/Traductrice en apprentissage. Mes notes se sont nettement améliorées, je suis devenue la meilleure de mon groupe de Traduction et je ne cesse de progresser.

Cette année, je vais valider ma licence et j’aimerais tenter ma chance en master. J’ai décidé de postuler à Paris 3 bien sûr ensuite à l’UPEC et à l’Université de Paris Est Marne- La-Vallée, mais aussi à l’ESIT. Bon, en ce qui concerne les masters qu’offrent ces facs, je suis plus intéressée par l’UPEM mais je développerai la question dans un autre post. Pour l’instant focalisons-nous sur le master de l’ESIT.

Le master qu’offre l’ESIT est certe le meilleur sur le marché vu que c’est la meilleure école dans le milieu. Il s’intitule ” Master Professionnel: Traduction éditoriale, économique et technique “.  Il m’intéresse car la plupart des masters en Traduction n’offrent qu’une formation à la traduction juridique et franchement c’est le domaine qui m’intéresse le moins; l’ESIT offre une formation plus intéressante, plus ouverte et plus ciblée pour travailler dans des organismes internationaux, ils nous mettent en situation réelle et pouvoir étudier dans cette école est un vrai coup de pouce pour la carrière.

Bref, je devais m’inscrire, tenter ma chance même si c’est 130 euros, il le fallait. Tout est arrivé naturellement même au niveau financier, j’ai eu une prime de 150 euros à mon travail au mois de mars donc j’ai pu payer sans problème. Durant l’année, je m’étais procurée les annales et je travaillais régulièrement, je lisais les journaux et faisais des traductions. J’ai passé le plus de temps à préparer les tests d’admissibilité qui cherche à vérifier la maîtrise de la langue maternelle. Il faut avoir 35/40 pour être admissible. Quand je m’entraînais seule chez moi ou à mon travail, mon score ne dépassait pas 24/40. Je me suis dit bon ça passe ou ça casse, le plus important c’est d’y aller et de faire ce que j’ai à faire. Quoiqu’il arrive de toute façon ce n’est pas perdu, je peux le repasser trois fois donc ce n’est pas la peine de se rendre malade.

Les tests étaient prévus pour les 08 (admissibilité) et 12 avril (admission). J’ai donc posé mes jours et j’y suis allée le lundi matin. Il fallait y être 1h avant donc je suis arrivée à 9h. Il y avait du monde mais nous étions divisés en deux groupes: francophones et non-francophones. A 9h30 nous avons commencé à rentrer dans l’amphi. Il fallait présenter pièce d’identité et convocation, je tremblais, je n’arrivais vraiment pas à croire que j’y étais. Nous avons commencé le test et c’était exactement comme dans les annales, “deux textes et 15 questions types QCM”, “le mot approprié”, “un puzzle verbal”, “le sens le plus proche et chercher l’erreur”; le tout en 1h30. Tout s’est passé normalement, je suis restée sereine et j’ai fini à temps. Ensuite, je suis allée manger un HotPot pour amortir le choc des innombrables fautes bêtes que j’avais pu faire.

Les résultats étaient prévus pour le mercredi 10 avril à 17h sur le site. Ce jour-là, j’étais à la Fac avec des copines, on discutait et quand 17h est arrivé je me suis connectée sur le site en me disant ” hey, on va voir qui a réussi et va pouvoir passer les tests”, je ne stressais pas du tout ce qui est étonnant en ce qui me concerne! J’étais même en train de prévoir des plans pour la journée du 12 avril. Bref, je me connecte, je télécharge un fichier de 5 pages avec la liste des noms des admissibles, je descends vers les ” Y ” et je vois deux ” YAO ” en nom de famille. Je me suis dit que ça devait être une autre chinoise. Je regarde encore et là je vois ” Assoh Doriane Charline YAO “…

IMG_7088

J’étais dépassée… Je ne m’y attendais pas du tout et la première chose à laquelle j’ai pensé sur le moment, c’est que je n’allais pas avoir ma journée du vendredi hahaha. Ensuite, j’ai commencé à réaliser le parcours, mon parcours depuis le lycée, depuis toujours en fait. Pour moi, rien que d’avoir été admissible veut tout dire. J’ai du potentiel que je dois continuer à développer. Si je n’avais pas persévéré depuis toutes ces années, je n’aurais pas vécu ce jour et pour ça je suis remplie d’une immense fierté. JE suis encore plus motivée pour la suite et comme je l’ai dit plus haut, je peux repasser l’examen jusqu’à 3 fois !!!

IMG_7093

Affaire à suivre…

Trad. Version ESP>FR BREXIT

Para acceder al texto original, pincha aquí.

May se présente devant le Parlement pour expliquer l’accord avec Bruxelles sur le Brexit

Tusk annonce un sommet de l’UE le 25 novembre pour ratifier l’accord de sortie du Royaume-Uni.

Dominic Saad, ministre pour le Brexit ainsi que la ministre du Travail, Esther McVey, ont démissionné ce jeudi après l’accord convenu ce mardi entre le gouvernement du premier ministre britannique Theresa May et l’UE. Il y a eu quatre démissions au total. La première a été celle de la ministre de l’Irlande du Nord et la dernière, celle de la secrétaire d’Etat à l’Education, Anne-Claire Trevelyan. May se présente ce matin (même) au Parlement britannique pour expliquer l’accord (convenu) avec Bruxelles. Le président du Conseil Européen, Donald Tusk, et le négociateur en chef de l’UE pour le Brexit, Michel Barnier, ont donné une conférence de presse ce matin dans laquelle ils ont annoncé que les 27 pays membres se réuniront le 25 novembre prochain pour ratifier l’accord de principe sur le Brexit. « Au cours des prochaines quarante-huit heures, les Etats membres auront du temps pour évaluer l’accord. Ensuite, si rien d’extraordinaire ne se passe, un sommet sera organisé le 25 novembre pour ratifier l’accord », a affirmé Tusk.

Mots et expressions

comparecer en = comparaître (Droit, juridique); se présenter (presentarse)

renuncia (dimitir) = démission

ratificar = ratifier

pinchar = cliquer

el principio de acuerdo = un accord de principe

el jefe negociador = le négociateur en chef

una rueda de prensa = une conférence de presse