NATIONS NEGRES ET CULTURES

Fiche de lecture

Quelques citations de l’auteur…

Le Nègre ignore que ses ancêtres, qui se sont adaptés aux conditions matérielles de la vallée du Nil, sont les plus anciens guides de l’Humanité dans la voie de la civilisation ; que ce sont eux qui ont créé les Arts, la religion (en particulier le monothéisme), la littérature, les premiers systèmes philosophiques, l’écriture, les sciences exactes (physique, mathématiques, mécanique, astronomie, calendrier…), la médecine, l’architecture, l’agriculture, etc. à une époque où le reste de la Terre (Asie, Europe : Grèce, Rome…) était plongé dans la barbarie.

Cheikh Anta Diop,
Alerte sous les tropiques, Présence Africaine 2006

Dans le livre Histoire Générale de l’Afrique (Tome II) page 72, Diop écrit en conclusion:

“Cette étude oblige à réécrire l’histoire universelle dans une perspective plus scientifique en tenant compte de la composante négro-africaine qui fut longtemps prépondérante. Elle rend désormais possible la constitution d’un corps de sciences humaines négro-africaines qui s’appuie sur des bases historiques solides au lieu d’en rester à l’état d’hypothèses. Enfin, s’il est vrai que seule la vérité est révolutionnaire, on peut ajouter que seul le rapprochement opéré sur la base de la vérité est durable; on ne sert pas la cause du progrès humain en jetant un voile pudique sur les faits. La redécouverte du vrai passé des peuples africains doit contribuer non pas à les éloigner les uns des autres, mais à les unir dans la plénitude, à les cimenter du nord au sud du continent pour les rendre aptes à accomplir ensemble une nouvelle mission historique pour le plus grand bien de l’humanité et cela est conforme à l’idéal de l’UNESCO. “

Résumé: 

Avec plusieurs décennies de recul on s’aperçoit que les grands thèmes développés dans Nations nègres et Culture, non seulement n’ont pas vieilli, mais sont maintenant accueillis et discutés comme des vérité scientifiques, alors qu’à l’époque ces idées paraissaient révolutionnaires.

L’indépendance de l’Afrique, la création d’un Etat fédéral continental africain, l’origine africaine et négroïde de l’humanité et de la civilisation, l’origine nègre de la civilisation égypto-nubienne, l’identification des grands courants migratoires et la formation des ethnies africaines, etc. Tels sont quelques thèmes principaux, toujours d’une grande actualité, explorés par Cheikh Anta Diop, l’historien africain le plus considérable de ce temps.

 

La Langue Maternelle

Voici un sujet qui mérite réflexion et sur lequel tout interprète venant d’un pays qui a été colonisé doit se poser avant d’entamer cette carrière.

Quelle est votre langue maternelle?

Depuis que je suis petite, donc depuis la Côte d’Ivoire, je parle le français à l’école et jusqu’à maintenant je ne m’étais jamais posée de question. Aujourd’hui, je me rends compte de la gravité de la chose et je me rends compte aussi du guêpier dans lequel nous nous trouvons; cet état d’aliénation mentale qui continue de génération en génération et le pire c’est que nos propres parents sont complices !

Ces questions  se sont formées quand j’ai commencé à mieux connaître la culture chinoise. J’ai compris que ce qui fait la force d’un peuple, c’est sa langue, car par la langue on se crée une réalité et cette réalité devient une vision partagée par le peuple. Je me suis rendue compte du tort qui a été fait, un tort qui est dans mon esprit complètement impardonnable et devrait l’être dans l’esprit de TOUS ceux qui ont vécu ces horreurs et qui ont du respect pour leurs ancêtres. Nous reviendrons à la partie des ancêtres dans un autre article (rubrique: Afriq’Eveil), concentrons nous déjà sur la LANGUE.

Tous les pays africains (nous utilisons ici le mot “africain” car c’est ainsi qu’est appelé cet endroit de nos jours et sûrement depuis la colonisation, donc il n’a aucune valeur ici) qui ont été colonisés, ont adopté des langues venues d’ailleurs ainsi que les réalités qui vont avec. Ces langues ont été imposées à nos ancêtres à coup de fouet, d’injures, de viols j’en passe, et nous sommes supposées les considérer comme nos langues maternelles? Nous avons été obligés d’accepter des réalités qui n’étaient pas les nôtres, telles que l’esclavage, l’homosexualité ou d’autres encore. Heureusement qu’en Côte d’Ivoire les choses sont différentes, je dirais que le français s’est fondu dans la masse des langues locales, c’est la langue française qui s’est adaptée au paradigme ivoirien. Il existe 62 ethnies en Côte d’Ivoire et nous sommes très proches de nos coutumes et c’est valable pour tous les pays dits africains. Ce qui est dommage et dangereux, c’est que de moins en moins de jeunes ont envie d’apprendre ces langues car on leur a fait croire qu’elles sont trop arriérées, que ce n’est pas “cool”. L’africain moyen déteste carrément sa culture et préfère celle des autres et vraiment ça doit changer parce que c’est pitoyable! En ce qui me concerne, ma mère me parle toujours notre langue et je suis née et j’ai grandi en Côte d’Ivoire, je sais d’où je viens donc il y a certains complexes que je n’ai pas développé par rapport à un africain qui est né en France par exemple. C’est vital de se réapproprier notre culture et notre réalité, sans ça nous ne pourrons pas avancer et nous continuerons à être le peuple esclave des autres : Connais-toi toi-même.

J’ai demandé à ma mère avec qui je parle ma langue maternelle qui est le Baoulé, comment est-ce qu’on dit “esclave” en baoulé. Elle m’a répondu et je cite: “ça n’existe pas chez nous, ce sont les blancs qui ont envoyé ça”. C’est complètement fou, ce sinisme, cette foutaise, je ne saurais décrire ce que je ressens mais je suis allée jusqu’à me demander si ces gens qu’on appelle “blancs” sont des êtres humains et je vous ferai part de ce que j’ai trouvé dans un autre article que je prépare et effectivement je ne me suis pas trompée!

Il est urgent que les africains se réveillent et retrouvent leur nature et très vite parce que l’heure est grave…

En ce qui me concerne ma langue maternelle c’est le Baoulé et les autres langues ne sont que des langues de travail, il n’y a même pas à discuter c’est un fait. Et je m’en fiche complètement que ma langue ne soit pas connue, que personne ne la parle etc, je me fiche complètement de la célébrité ou autre. Je pense même que mon réel but sur cette Terre est de raconter l’Histoire de KAMA et ce dans toutes les langues que j’apprends, comme le font les chinois, parce que c’est à nous-mêmes de raconter notre Histoire.

Fishing for Words, Idioms, Phrases…

Hello Poleegloters!

How is your week going so far? Don’t worry, be Happy !

Well, I’ve been trying some new experiences to improve my languages, it’s been fun and very productive so I’ve decided to write a quick article about how to go “fishing for words, idioms, phrases…”.

First, what is fishing? According to google search, fishing is “the activity of catching fish, either for food or as a sport”, so I’ve decided to apply this method in my pursuit for more vocabulary.

Second, where to fish? Basically everywhere, at anytime: movies, shows, Tv shows, music lyrics, ads, series, magazines, newspapers… You need to be hungry for knowledge, be curious and give a chance to every topic whether it is interesting or not, you need to force yourself because as a future Translator or Interpreter, you will not be stuck in just one field of activity. I remember last summer during my training, I was working for a Conference named France Vet. I met this incredible man, an interpreter who had great experience in the field, he was very good. The Conference was about animals, veterinary medicine, not an easy one, but he was used to it as he told me, he had been the interpreter for the same conference for years. I got to be in the booth with and he had no computer, no vocabulary list, nothing, he just had a paper and a pencil to draw, his iPhone, and headphones on ready to start interpreting. I, on the other hand, was feeding my curiosity with new words and expressions from the Medical Glossary. My point is, that man wasn’t a veterinary medicine expert, he worked on several assignments around the globe and yet he was able to adapt to this rather complicated topic. So to me, the job starts now, and brings us to our last but not least point…

Third, how to fish? Grab a pen and a notebook, set up your fishing rod and be ready to catch a lot of colorful expressions and idioms that will make you sound like a native English speaker.

  • Do not write down the entire script of the movie or show, the purpose here is to identify the words and expressions that you don’t understand. You can find some idioms or phrases that come from a popular belief, a famous book or some historical facts. For example, in the tvshow The Originals there was the saying “Uneasy is the head that wears the crown” which is a line from the play King Henry the Fourth, part Two, by William Shakespeare and refers to a person who has great responsibilities such as a king and is constantly worried, therefore doesn’t sleep soundly. In this episode, this saying was used by Marcel who was wary of his old friend and mentor Klaus Mickaelson, an original vampire willing to do anything to take back the town of New Orleans, to be the new King of the vampires. So Marcel was becoming paranoid and used this saying in a conversation to imply the obvious reason being that his Kingdom was in danger.

 

  • Beware of the language being used in the audio or the video. Whether it’s formal or informal, in which part of the World it is spoken etc. This is crucial. You obviously know that several parts of the World were colonized. The Commonwealth is comprised of 53 states members, so the language is not the same in London or in Accra (Ghana, Africa). Be open-minded and watch movies and productions from these countries, try to dive into their culture. For example in Africa (or in the Caribbean, Solomon Islands and so on), several English speakers would mix the English with the local languages, it is called the Pijin language. It’s the same for the European Spanish and the Latin american Spanish; the thing here is that South American Spanish is the most spoken around the World but European Spanish is the official language in Translation/Interpretation, we have to refer to the RAE (Real Academia Española) and be sure that the words or expressions we use exist in this dictionary. There is all the more reason to learn more words and expressions from one continent to the other and know their proper meaning in European Spanish. The same rules apply to the German language which is spoken in Switzerland, Austria and Germany; and of course in the Chinese language.

img_6215

  • After collecting you little treasures, you can try to write an essay or an article and use what you’ve learned. Use synonyms, switch the form of the verbs, replace one word with another. Have fun and make mistakes, it’s the only way to learn ! By doing this, you’ll be memorizing these words in no time…