Física o Química

Dans cette série, le téléspectateur assiste au quotidien d’un lycée espagnol, le lycée Zurbarán, selon le point de vue de jeunes enseignants. Les appréhensions des personnages principaux au sujet de leur nouveau travail d’éducateurs, les conflits et interactions entre les professeurs et leurs élèves, ainsi que les premières amours des étudiants sont décrits au cours des épisodes de cette série.

(Source:Wikipedia)

Un paso adelante

The show focuses on the professors and the students of “Carmen Arranz”, one of the most prestigious art schools in Spain. The school is located in Madrid. The story follows Lola, Pedro, Rober, Jero, Ingrid, Silvia and Marta. They want to be successful singers, dancers and actors but they learn as they go along that the path to fame is not an easy one.

(Source:Wikipedia)

Trad. Version ES>FR

Hola amigos !

Para este post de hoy, voy a traducir del español al francés, un articulo del periódico español El Pais. Se trata de la próxima junta que tendrá lugar entre el presidente surcoreano Moon Jae-in y el del norte, Kim Jong-un. El articulo se titula “Kim y Moon se reunirán en Pyongyang entre el 18 y el 20 de septiembre” y data del 6 de septiembre. Pueden leer el articulo original en español haciendo clic aquí.

 

Traducción

 

Réunion de Kim et Moon à Pyongyang entre le 18 et le 20 septembre/Kim et Moon se réuniront à Pyongyang entre le 18 et le 20 septembre. (deux choix possibles)

Le leader nord-coréen “maintien son engagement en faveur de la dénucléarisation”, assure l’agence de presse nord-coréenne.

Les 18 et 20 septembre sont les dates qui ont été choisies pour le troisième sommet coréen durant lequel le leader du Nord, Kim Jong-un et le président du Sud, Moon-Jae-in se retrouveront face à face pour la troisième fois cette année. L’objectif est de relancer le processus de normalisation dans la péninsule; processus menacé par les désaccords grandissants/par le ton qui monte entre Pyongyang et la Maison Blanche.

La date tant attendue a été annoncée ce jeudi à Séoul par le conseiller sud-coréen à la Sécurité Nationale, Chung Eui-yong, après qu’une délégation du sud dirigée par lui-même, s’est rendue à Pyongyang ce mercredi pour une réunion avec Kim.

L’annonce a été faite quelques jours seulement avant que le régime nord-coréen ne célèbre son 70ème anniversaire ce dimanche avec un grand défilé militaire et en grande pompe. Ce défilé inclura également la célébration des “jeux massifs”, un spectacle de gymnastique auquel participent des dizaines de milliers de personnes. Le président chinois Xi Jinping enverra comme émissaire son “numéro trois”, Li Zhanshu, en tant que représentant de la Chine.

Selon Chung, le sommet coréen sera centré sur l’examination de décisions concrètes devant être prises pour arriver à une dénucléarisation de la péninsule. Kim a assuré et réaffirmé son engagement dans ce sens. L’agence de presse nord-coréenne a également répété que les deux Corées doivent accroître leurs efforts pour atteindre cet objectif, a assuré Kim, selon la même source. Un objectif pour lequel les deux pays ont exprimé leur engagement, mais chaque partie ne l’entend pas de la même façon. Pour Pyongyang, cela implique que les Etats-Unis retirent leur bouclier nucléaire qui protège le sud et menace le nord; une chose que le sud a du mal à accepter du moins jusqu’à ce que son voisin ne se débarrasse entièrement de son arsenal nucléaire.

Après le sommet historique qui avait réuni Trump et Kim à Singapour en juin, le premier entre les deux leaders, le processus se retrouve actuellement au point mort. La Corée du Nord exige que les Etats-Unis posent des actes concrets en réponse à ceux de Pyongyang. Le régime de la famille Kim a annoncé ce printemps, l’arrêt de ses essais de missiles et le démantèlement de son centre d’essais nucléaires, et estime que Washington n’a fait preuve d’aucun geste similaire. Selon Chung, le leader nord-coréen a fait savoir que la suspension des essais de missiles à longue portée sera permanente car la base qui était utilisée à cet effet à Tongchang-ri, a été démantelé. Il a également “exprimé sa frustration parce que le monde ne reconnaît pas ses marques de bonne volonté”.

Les Etats-Unis esquivent la question par l’assouplissement des sanctions internationales et considèrent que Pyongyang n’avance pas assez rapidement dans le processus de désarmement. Le mois dernier, Trump a annulé le voyage de son secrétaire d’état Mike Pompeo à la capitale nord-coréenne, et ce à la dernière minute; la raison étant que Pyongyang n’avait pas fait de gestes significatifs.

Le haut responsable sud-coréen a exclu une réunion trilatérale entre les deux Corées et les Etats-Unis en marge de l’Assemblée générale des Nations Unies à New York à la fin du mois de septembre, comme l’avait prédit certains experts. Les conditions, a-t-il soutenu, ne sont pour le moment pas favorables à une rencontre de ce type/de la sorte.

Avant le sommet de Pyongyang, de hauts fonctionnaires des deux Corées se réuniront la semaine prochaine pour discuter des détails concernant la sécurité, la communication et la couverture médiatique, a souligné Mr Chung.