听故事,学中文

L’apprentissage d’une langue étrangère n’est pas chose facile. Il y a quelques décennies, c’était un luxe que tout le monde ne pouvait pas se permettre. En effet, apprendre une nouvelle langue signifie voyager, partir en immersion dans les pays où sont parlées ces langues. Dans mon cas, j’ai eu beaucoup de chance. Bref, aujourd’hui nous sommes en 2018 et avec le Boom d’internet les choses sont plus faciles. Nous pouvons nous retrouver n’importe où dans le monde avec juste une bonne connexion et un casque bien adapté. C’est ainsi que j’ai découvert les Podcasts 😉. Étant donné que je ne vais pas pouvoir voyager avant au moins 2-3 ans, j’ai décidé de ne pas me décourager et de mettre toutes les chances de mon côté. On parle d’oreille linguistique et c’est un atout à ne surtout pas négliger, en ce qui me concerne c’est carrément un don. Tous les coups sont permis, il faut puiser dans tous les domaines: cultures, actualités, petite enfance (dessins animés, contes…), littérature etc.

Le premier Podcast que je vais vous présenter s’intitule 听故事,学中文 (Apprendre le Chinois en écoutant des histoires/contes). J’ai découvert ce Podcast il y a quelques jours. Je cherchais un moyen de mettre en pratique ce que j’apprends quand j’étudie le vocabulaire, les phrases idiomatiques, l’emploi des verbes et adjectifs etc. C’est ainsi que j’ai trouvé ce que je considère comme un véritable trésor. Ce sont deux natifs chinois qui racontent des histoires/contes. Dans un premier enregistrement, ils racontent l’histoire dans son intégralité, elle dure généralement 3 à 5 minutes. Ensuite dans un second enregistrement qui dure plus longtemps, environ 15-20 minutes, ils expliquent le vocabulaire, l’emploi des mots, des exemples d’utilisation de ces mots dans la vie courante et surtout des 成语 (chengyu, phrases idiomatiques composées de 4 caractères) qui sont beaucoup utilisées en Chine. Il y a plusieurs histoires racontées notamment celles de la culture populaire chinoise, les héros etc mais aussi des traductions de certaines histoires que nous connaissons très bien comme pcelle du “Loup et l’Agneau” célèbre Fable de l’écrivain grec Aesop.

C’est un véritable plaisir pour moi de pouvoir comprendre l’ensemble des histoires qui sont racontées. Je ne comprends pas tous les mots mais je suis capable de traduire “en gros” ce qui est dit et au fond c’est la fonction même de l’Interprète de Conférence: comprendre le contexte et pouvoir le rendre dans sa langue maternelle avec les mots et expressions qui se rapprochent le plus de la source. Bref, c’est un Podcast que je recommande vivement…

A télécharger dans l’AppStore

PERSÉVÉRANCE

Définition: Action de persévérer, qualité, conduite de quelqu’un qui persévère

Synonymes: obstination, opiniâtreté, ténacité, acharnement

Source: Dictionnaire Larousse

Tout d’abord j’aimerais vous faire part de la dernière rubrique à laquelle j’ai pensé et qui s’intitule Le Mot de la Semaine/ Word of the Week/ Palabra de la Semana. En effet, nous nous définissons souvent de plusieurs façons mais les mots sont puissants surtout quand nous leur donnons l’énergie appropriée. Je me suis rendue compte en étudiant les langues que les mots sont en fait de véritables armes. Ils peuvent détruire, tout comme ils peuvent guérir; alors il est important de bien connaître leur définition, leur origine et savoir dans quel contexte les utiliser. Chaque mot que je définirai ici (toutes les semaines) sera tiré de mon expérience personnelle.

7 ans, 4 Universités, 3 villes… une LICENCE

Je dois dire que c’est un sacré parcours, un parcours semé d’embuches mais honnêtement que serait la vie sans ses imprévus ? Que serait la vie sans ses coups durs? Elle ne serait que linéaire et au fond qui aime ça?

Nous sommes le 02 septembre et je me prépare à entamer ma dernière année de licence une deuxième fois, trois ans plus tard. En 2015, j’abandonnais mes études pour m’enfuir en Espagne parce que je venais de rater ma licence de peu, il ne me manquait qu’un semestre pour l’obtenir, je l’ai ressenti comme un échec, pour moi c’était la fin. A ce moment-là, j’ai entamé mon premier pas vers la Persévérance. Certes je ne comptais pas retourner à l’Université mais cela ne voulait pas dire que j’avais enterré ce rêve de devenir Interprète de Conférence. J’aurais pu rester à Paris, commencer à travailler et continuer ma vie, passer d’un boulot à l’autre mais au lieu de ça, j’ai choisi de partir à Barcelone pour pratiquer l’espagnole, une langue que j’avais toujours apprise en cours ici en France, mais que je n’avais jamais entendue.

Barcelone a été un vrai déclic pour moi spirituellement, j’ai découvert ce que c’était que d’être heureux simplement sans attendre quelque chose d’extraordinaire, j’ai rencontré des jeunes qui étaient dans des situations pires que la mienne alors j’ai arrêté de pleurnicher sur mon pauvre sort de “raté” et j’ai commencé à voir la vie du bon côté. Je me suis inscrite à des cours d’espagnol à la carte à l’Université de Barcelone, j’étais en cours avec des étudiants Erasmus et j’étais bien intégrée avec des américains, des suédois, des norvégiens, des colombiens etc, des personnes du monde entier. La douleur à commencer à s’effacer, j’ai commencé à reprendre confiance en moi et je suis rentrée à Paris un peu avant l’été 2016.

Quand je suis rentrée à Paris, j’ai eu une période creuse, je déprimais, j’avais peur de l’inconnu, je ne savais pas du tout où j’en étais mais surtout, je ne savais pas par où commencer. J’ai donc décidé de trouver du travail comme Hôtesse d’accueil pour pouvoir m’ouvrir aux autres, rendre service, développer mes aptitudes en communication directe et surtout être indépendante financièrement. Ensuite est venu le moment de me réinscrire à la FAC pour l’année 2016-2017 dans l’espoir de valider le semestre qui me manquait, mais ma candidature a été rejetée. C’est à ce moment-là que j’ai effectué un deuxième pas vers la Persévérance: j’ai décidé de maximiser mes chances pour l’année suivante. Au lieu de réfléchir comme une étudiante en échec, j’ai commencé à réfléchir comme une Interprète de Conférence en apprentissage et j’ai décidé de me concentrer sur le perfectionnement de mes langues à commencer par le chinois. C’est ainsi que je me suis inscrite sur un site en ligne et que j’ai commencé à étudier le chinois à raison de 3 heures par jour à mon travail (en tant qu’hôtesse, j’étais sur un site plutôt calme surtout l’après-midi, j’avais du temps à tuer donc je me consacrais aux cours sans relâche). J’ai commencé à faire de gros progrès et en 6 mois j’avais rattrapé mon retard, j’ai validé deux niveaux au HSK (examen de niveau de langue chinoise type TOEIC). J’étais prête pour l’année 2017-2018, il fallait que je valide ma licence, j’avais retrouvé confiance en moi donc j’ai commencé à envoyer mes candidatures. Elles ont toutes été rejetées sauf à la Sorbonne Nouvelle où l’on m’a demandé de reprendre en 2ème année, année que j’avais déjà validé à l’Université Catholique de l’Ouest. Quand j’ai eu le mail, je devais partir à Barcelone en weekend deux jours après, je ne vous cache pas que j’ai failli annuler mon voyage… j’ai passé des jours à pleurer, j’étais en colère, je ne comprenais pas pourquoi je devais encore reprendre une classe surtout que je l’avais déjà validé, j’étais dépitée… Là j’effectuais un autre pas vers la Persévérance… Parfois, il est bon de reculer pour mieux sauter. Je n’allais pas louper cette chance et mes amis m’ont dit <<Doriane, vas-y, ce n’est pas grave>> alors je me suis inscrite et vous savez quoi? C’est la meilleure décision que j’ai eu à prendre ces dix dernières années…

En effet, je pourrais vous raconter des centaines d’histoires pour définir le mot Persévérance mais je pense que comme la Foi, ce n’est pas un mot que l’on peut clairement expliquer mais c’est quelque chose qui se ressent, qui se vit. Dans la vie, il ne faut jamais s’avouer vaincu, il faut toujours aller de l’avant et croire en ses rêves. Ce sont les montagnes russes mais il faut garder à l’esprit que faire des erreurs est ce qu’il y a de plus normal, c’est ce qui nous permet de grandir. J’ai vécu tellement de choses ces dernières années, qu’elles aient été bonnes ou mauvaises, elles ont fait de moi la personne que je suis aujourd’hui. JE suis plus forte et plus disposée à me battre pour que mes rêves se matérialisent. JE visualise toujours ce que je veux et jusqu’à aujourd’hui, j’ai toujours obtenu ce que je voulais. Même si ces choses ou ces personnes n’ont pas toujours été un bien pour moi, j’en ai toujours tiré des leçons qui m’ont rendu encore plus forte qu’avant. Le plus gratifiant quand on n’abandonne pas, c’est de voir les choses se mettre en place naturellement parce que justement c’est le moment, nous sommes prêts à les recevoir dans notre vie, c’est un sentiment qui n’a pas de prix!

Mon expérience personnelle en elle-même n’est que Persévérance, je fais preuve d’un courage incroyable et c’est comme si je pouvais tout faire ou surmonter. Je considère que je ne vais jamais abandonner le chemin que j’ai pris quoiqu’il arrive, je vais continuer à travailler très dur pour devenir une excellente Traductrice/Interprète de Conférence.