La Langue Maternelle

Voici un sujet qui mérite réflexion et sur lequel tout interprète venant d’un pays qui a été colonisé doit se poser avant d’entamer cette carrière.

Quelle est votre langue maternelle?

Depuis que je suis petite, donc depuis la Côte d’Ivoire, je parle le français à l’école et jusqu’à maintenant je ne m’étais jamais posée de question. Aujourd’hui, je me rends compte de la gravité de la chose et je me rends compte aussi du guêpier dans lequel nous nous trouvons; cet état d’aliénation mentale qui continue de génération en génération et le pire c’est que nos propres parents sont complices !

Ces questions  se sont formées quand j’ai commencé à mieux connaître la culture chinoise. J’ai compris que ce qui fait la force d’un peuple, c’est sa langue, car par la langue on se crée une réalité et cette réalité devient une vision partagée par le peuple. Je me suis rendue compte du tort qui a été fait, un tort qui est dans mon esprit complètement impardonnable et devrait l’être dans l’esprit de TOUS ceux qui ont vécu ces horreurs et qui ont du respect pour leurs ancêtres. Nous reviendrons à la partie des ancêtres dans un autre article (rubrique: Afriq’Eveil), concentrons nous déjà sur la LANGUE.

Tous les pays africains (nous utilisons ici le mot “africain” car c’est ainsi qu’est appelé cet endroit de nos jours et sûrement depuis la colonisation, donc il n’a aucune valeur ici) qui ont été colonisés, ont adopté des langues venues d’ailleurs ainsi que les réalités qui vont avec. Ces langues ont été imposées à nos ancêtres à coup de fouet, d’injures, de viols j’en passe, et nous sommes supposées les considérer comme nos langues maternelles? Nous avons été obligés d’accepter des réalités qui n’étaient pas les nôtres, telles que l’esclavage, l’homosexualité ou d’autres encore. Heureusement qu’en Côte d’Ivoire les choses sont différentes, je dirais que le français s’est fondu dans la masse des langues locales, c’est la langue française qui s’est adaptée au paradigme ivoirien. Il existe 62 ethnies en Côte d’Ivoire et nous sommes très proches de nos coutumes et c’est valable pour tous les pays dits africains. Ce qui est dommage et dangereux, c’est que de moins en moins de jeunes ont envie d’apprendre ces langues car on leur a fait croire qu’elles sont trop arriérées, que ce n’est pas “cool”. L’africain moyen déteste carrément sa culture et préfère celle des autres et vraiment ça doit changer parce que c’est pitoyable! En ce qui me concerne, ma mère me parle toujours notre langue et je suis née et j’ai grandi en Côte d’Ivoire, je sais d’où je viens donc il y a certains complexes que je n’ai pas développé par rapport à un africain qui est né en France par exemple. C’est vital de se réapproprier notre culture et notre réalité, sans ça nous ne pourrons pas avancer et nous continuerons à être le peuple esclave des autres : Connais-toi toi-même.

J’ai demandé à ma mère avec qui je parle ma langue maternelle qui est le Baoulé, comment est-ce qu’on dit “esclave” en baoulé. Elle m’a répondu et je cite: “ça n’existe pas chez nous, ce sont les blancs qui ont envoyé ça”. C’est complètement fou, ce sinisme, cette foutaise, je ne saurais décrire ce que je ressens mais je suis allée jusqu’à me demander si ces gens qu’on appelle “blancs” sont des êtres humains et je vous ferai part de ce que j’ai trouvé dans un autre article que je prépare et effectivement je ne me suis pas trompée!

Il est urgent que les africains se réveillent et retrouvent leur nature et très vite parce que l’heure est grave…

En ce qui me concerne ma langue maternelle c’est le Baoulé et les autres langues ne sont que des langues de travail, il n’y a même pas à discuter c’est un fait. Et je m’en fiche complètement que ma langue ne soit pas connue, que personne ne la parle etc, je me fiche complètement de la célébrité ou autre. Je pense même que mon réel but sur cette Terre est de raconter l’Histoire de KAMA et ce dans toutes les langues que j’apprends, comme le font les chinois, parce que c’est à nous-mêmes de raconter notre Histoire.

ChineseSkill

Bonjour à tous !

Je tiens à vous remercier de lire mes posts et de visiter mon site. J’espère que les informations que je partage ici avec vous seront utiles pour progresser dans vos langues respectives. Je ne suis pas un gourou des langues, je partage juste les méthodes qui m’aident pour mon auto-perfectionnement tout en gardant à l’esprit que nous sommes différents et que ce qui fonctionne pour moi, ne fonctionnera pas pour d’autres.

Dans cette rubrique intitulée “Applis”, vous allez pouvoir vous familiariser avec les différentes applications que j’utilise en plus de mes cours à la Fac ou autres plateformes (internet, livres…).

Tout comme son nom l’indique, ChineseSkill est une application pour apprendre le chinois. Elle est disponible dans l’App Store et sur Android et présente des méthodes d’apprentissages qui stimulent et donnent envie d’apprendre davantage.

Elle contient plusieurs outils tels que des leçons classées par thèmes (cf images), des “Flashcards” pour réviser le vocabulaire vu dans les leçons, une partie “immersion” avec des dialogues classés par niveau de difficulté (élémentaire-intermédiaire) pour s’entraîner à l’oral, à la lecture des textes, à la mémorisation  des caractères etc. Ensuite, le plus intéressant et ce qui est pour moi le plus stimulant: les Jeux. En effet, au cours de l’apprentissage d’une langue étrangère – surtout pour une langue comme le chinois – au début nous sommes enthousiastes mais quand tout se complique nous avons tendance à nous décourager. L’outils des jeux que présente cette application est sûrement ce qui la rend unique sur le marché; s’amuser à reconnaître les tons, à écrire les caractères dans le bon ordre, à appliquer les bonnes règles de grammaire, travailler le vocabulaire. Pour quelqu’un qui se lasse vite comme moi, je dois dire que c’est une vraie mine d’or… et en plus, tout est GRATUIT !!! Et quand je dis GRATUIT c’est vraiment GRATUIT, il y a peut-être la mention “in-app purchases” mais vous pouvez accéder à tous les outils sans aucun problème et sans limite. Cependant (oui, c’était sûrement trop beau jusqu’ici ^^) il y a un petit bémol, la langue source est l’anglais. Il y a d’autres langues mais le français ne figure pas sur la liste. Mais pas de panique, c’est également un bon moyen pour améliorer son anglais !

Je fais du chinois depuis 2011 et ce n’est qu’en appliquant toutes ces méthodes hors circuit scolaire que je peux voir une réelle progression. C’est important d’avoir ses propres astuces, cela nous permet de développer des réflexes.

J’espère que ce premier post sur le sujet vous sera utile et si ce n’est pas le cas ne vous inquiétez pas il y en aura pleins d’autres !

Cours-de-chinois.com

你好(nǐhǎo = Bonjour) tout le monde !

Alors aujourd’hui je vais vous présenter le site sur lequel je prends mes cours de chinois à distance.

Le site s’intitule http://www.cours-de-chinois.com et je l’ai découvert sur un site culturel chinois, http://www.chine-culture.com. Au début, je voulais juste trouver des cours en plus de ceux que je prenais sur un site qui est entièrement gratuit et qui explique plus en détails les règles de grammaire. J’ai d’abord suivi les cours du niveau 1 qui étaient accessibles gratuitement ensuite j’ai été redirigée sur cours-de-chinois.com. Honnêtement, je ne pensais pas pouvoir y arriver parce qu’il faut l’avouer, étudier seul et garder un bon rythme ce n’est pas chose facile; mais heureusement, le site est très bien organisé.

Il s’agit d’un MOOC (Massive Open OnLine Course), avec des cours structurés et taillés sur le modèle du HSK (examen de niveau de chinois reconnu internationalement). Pour l’instant, il n’y a que trois niveaux sur le site (le niveau 4 est en cours) et chaque niveau contient une dizaine de thèmes à étudier avec le vocabulaire (avec enregistrement audio), la méthode pour écrire les caractères, la grammaire, des phrases types qui illustrent les différentes règles de grammaire et le vocabulaire étudié, un texte de synthèse avec un enregistrement audio réalisé par un natif chinois pour nous aider à travailler la prononciation. À la fin de l’étude, il y a deux tests à effectuer (compréhension orale et écrite sur le modèle du HSK) pour passer au thème suivant et obtenir un badge après les avoir tous validés.

Le site a été développé par un chinois passionné d’informatique. J’ai été très impressionnée par son travail tout d’abord parce que la méthodologie est parfaitement adaptée ensuite parce que les prix sont très attractifs. Les deux premiers niveaux coûtent 29 euros et le troisième coûte 39 euros, le tout pour un accès au site de 1 an à 18 mois. Tout ce que vous avez à faire c’est d’aménager votre temps et d’étudier à votre rythme.

Pour vous mettre dans le bain, je vous donne le contenu d’une leçon:

Comme vous avez pu le voir sur les images précédentes, tout est bien structuré et croyez-moi vous allez progresser en un temps record. Dans mon cas, j’ai repris les cours de chinois en Janvier 2017 pendant que je travaillais comme Hôtesse d’accueil. Je passais 3 heures pleines par jour et en 6 mois j’ai pu valider les deux premiers niveaux du HSK avec 199/200 points ! C’est vrai que j’avais déjà des bases en chinois donc jusqu’au niveau 3 je ne fais que réviser ce que j’ai déjà vu mais ce n’est pas impossible surtout avec la bonne méthode. Je vous invite aussi à lire les autres posts de la partie “Training” ainsi que ceux de la partie “Culture et Société” pour avoir une vue d’ensemble sur ma méthode d’auto-perfectionnement.

Cliquez ici pour visiter le site

Site supplémentaire: https://chine.in/mandarin/methode/

Hoy Hablamos

img_5600

Je vous présente une de mes plus grandes trouvailles !! Un Podcast en espagnol… En fait, c’est un site internet http://www.hoyhablamos.com avec des enregistrements et en plus des documents PDF avec le script et des exercices pour s’entraîner. Ils proposent aussi de donner des cours par Skype.

Ce n’est pas le seul Podcast qui existe en espagnol, il y en a d’autres mais c’est le premier que j’ai testé et j’en suis ravie. Vous allez pouvoir faire la connaissance de Roi et Paco qui conversent sur divers sujets comme l’actualité, les sujets de sociétés, la culture espagnole, la vie en Espagne en général etc. En ce qui concerne le niveau requis pour comprendre, je pense qu’il est accessible à tous, le rythme est relativement lent, ce sont des natifs et quand bien même ils essaieraient de parler lentement, chasser le naturel et il revient au galop. Cela dit, je trouve que c’est ce qui permet à l’oreille de s’habituer. Il faut se lancer des défis et ne pas avoir peur de ne pas comprendre, c’est comme ça qu’on apprend. Mettez votre casque et imaginez-vous dans un marché ou une ruelle de Madrid ou de Barcelone, c’est la même chose. A défaut de voyager, c’est l’Espagne qui vient à vous!

Au bout de quelques mois d’utilisation, je peux vous dire que j’ai vraiment progressé. L’espagnole est une langue que j’ai apprise en milieu scolaire, c’était en 4e il me semble. Le problème c’est la méthode utilisée. Les professeurs mettent l’accent sur la grammaire, et ce que ce soit au collège, au lycée ou à l’université. Sauf qu’une langue est d’abord orale, donc à la différence de l’anglais que j’avais parlé avant l’approfondissement scolaire, j’ai beaucoup de difficultés à m’exprimer en espagnol sans hésitation et ce même après plus de 10 ans d’apprentissage. C’est après avoir passé quelques mois à Barcelone que j’ai pu saisir le rythme adéquat. Je comprends mieux quand j’écoute les Podcasts et même en cours quand je lis ou quand je m’exprime, je sens une grande différence. Je vous assure que c’est le même résultat après l’écoute de ces enregistrements. Ce n’est pas grave si vous ne pouvez pas parler immédiatement. Souvenez-vous quand vous étiez enfant, il vous a fallu du temps avant de commencer à prononcer vos premiers mots, le processus est le même. Votre cerveau enregistre tout, le rythme, la prononciation, les intonations, donc quand vous vous retrouverez en situation, tout viendra naturellement.

Je vous conseille vivement de visiter leur site et vous pouvez vous abonner pour 9,99 dollars par mois pour accéder au contenu intégral (textes, téléchargements).