XIMALAYA FM 喜马拉雅

Hello !

J’aimerais vous présenter XIMALAYA FM ! Pour ceux qui apprennent le chinois, c’est une vraie mine d’or. Cette appli m’a été présentée par une étudiante chinoise de ma FAC. Nous avons sympathisé et elle a vu que nous avions les mêmes goûts notamment en films/séries donc elle a voulu me présenter cette appli.

En effet, c’est une appli type “audiobook” qui permet d’accéder à plusieurs livres en version audio. Ce qui permet aux chinois de s’améliorer en chinois et bien pour les gens comme nous c’est aussi pour mieux apprendre la langue et se familiariser avec les sons et surtout les tons.

Vous pouvez avoir accès aux livres, à des comédies, à des talks, à de la musique etc il y en a pour tous les goûts. J’ai retrouvé tous les livres des dramas que j’ai pu regarder depuis un an, ça fait du bien de pouvoir écouter même si je ne comprends pas tout ce qui se dit. J’ai téléchargé plusieurs livres gratuitement mais il y en a certains qui sont bien sûr payants. Pour avoir accès à toutes les fonctionnalités, je vous conseille de vous créer un compte WeChat car c’est grâce à ça que vous allez pouvoir vous connecter et télécharger plus de contenus gratuits.

C’est très bien organisé, les histoires sont classées par thèmes, dates d’arrivée et selon la popularité. C’est un bon moyen pour découvrir la culture chinoise moderne et savoir ce qui est en vogue en ce moment en Chine. Il m’arrive aussi de télécharger des histoires pour enfants qui sont plus accessibles au niveau de la compréhension.

Voilàà, Bon courage !

Princess Agents 楚乔传

Release date: June 5, 2017

The story takes place during the chaotic times of Northern Wei, where innocent citizens are often kidnapped and turned into slaves. Slave girl, Chu Qiao (Zhao Liying) is thrown into a forest along with other slaves and becomes the next hunting target for the rich lords. She is saved by the Prince of Northern Yan, Yan Xun (Shawn Dou) and Yuwen Yue. Afterwards, she is brought into a powerful family of Yuwen and witnesses their bloody power struggle. Seeing this, she swears to take her younger sisters and flee from the situation. However, she catches the attention of Yuwen Yue (Lin Gengxin) and undergoes strict training while building a sense of companionship with Yan Xun. Unfortunately, the schemes of the nobles in Western Wei cause Yan Xun’s family to be slaughtered and branded as traitors.

After that incident, Yan Xun becomes ambitious and cruel as he promises to take revenge for the things and the people he lost. He later starts to doubt Chu Qiao and takes advantages of her loyalty many times, disregarding their close-knitted friendship as well as the sacrifices he will have to make for power. Disappointed with the man she once trusted, Chu Qiao eventually breaks off her ties with Yan Xun and chooses to fight with Yuwen Yue to destroy Yan Xun’s plans of vengeance.

(Source: Wikipedia)

Mon commentaire?

En quelques mots : impressionnant, époustouflant, fantastique, incroyable, parfait… Bref, je suis fan !

Au début, je voulais regarder la série car Zhao Li Ying est l’une de mes actrices chinoises préférées. Elle est belle, son jeu est sans doute le meilleur au petit écran et pour cause, elle est l’actrice la mieux payée de cette plateforme. Je l’apprécie beaucoup et comme pour la plupart des actrices que j’apprécie, je regarde tous les films et séries dans lesquels elles ont joué, pour comparer leur performance. J’ai pu la voir sous toutes les formes, du drama moderne au drama historique et à mon avis, elle est née pour jouer dans des dramas historiques cela ne fait aucun doute!

Contrairement aux autres dramas historiques dans lesquels j’ai pu la voir, le rôle de Chu Qiao est plus sérieux. Nous avons affaire à une esclave mais qui est consciente de sa valeur, qui est consciente qu’elle n’est pas définie par son statut d’esclave, elle est avant tout un être humain au même titre que les autres. Elle se bat pour survivre dans un monde injuste envers le commun des mortels. D’ailleurs, nous pouvons le constater dès le premier épisode de la série qui est plutôt fort, je vous conseille de bien attraper votre cœur car il est dur… On assiste à une chasse à l’Homme ou une chasse aux esclaves si je puis dire. Les fils des grandes familles de la ville sont de sortis pour s’amuser et s’entraîner au tire à l’arc. Les cibles sont des esclaves lâchées dans la nature, elles se font poursuivre par des loups et les maîtres s’amusent à leur tirer dessus. Ils tuent sans autre forme de procès. Chu Qiao se bat jusqu’à la dernière minute et reste seule survivante de ce massacre. Elle attire l’attention de Yan Xun qui lui sauve la vie à plusieurs reprises et avec lequel elle développe une très forte amitié.

Ce que j’ai le plus aimé dans ce rôle, c’est la confiance qu’elle a en elle-même, quoiqu’il arrive et peu importe la situation dans laquelle elle se trouve. Tout au long de la série on la voit devenir de plus en plus forte surtout en Kung Fu. Je n’ai pas regardé les épisodes du tournage mais franchement Zhao Li Ying a vraiment incarné Chu Qiao dans tous les sens du terme, les gestes de combat étaient précis, un sans faute à tous les niveaux bref un vrai régal pour les yeux. JE ne vais pas rentrer dans plus de détails, je me concentre surtout sur l’actrice parce que c’est la seule que je connais parmi les acteurs mais il y en a d’autres que j’ai remarqué et j’ai hâte de regarder les dramas dans lesquels ils ont joué. Notamment Dou Xiao dans le rôle de Yan Xun, l’héritier de Yan Bei qui a vu sa famille massacrée et qui met en place un plan de vengeance infaillible avec l’aide de Chu Qiao. Un vrai Shuai Ge, il est tellement beau et plus il devient méchant plus il devient beau avec ses anneaux à l’oreille gauche. Il y a aussi Lin Gengxin dans le rôle de Yuwen Yue, l’ancien maître de Chu Qiao et celui qui lui apprend tout ce qu’elle sait sur les arts martiaux. Il est amoureux d’elle mais leur relation reste très vague, il se contente de la sauver à plusieurs reprises même s’il commet des actes de trahison envers l’état de Wei pour lequel il travaille comme espion. Ce témoignage d’amour, l’homme qui est prêt à tout risquer pour sa bien-aimée, franchement les chinois savent mettre toutes ses émotions en scène et c’est beau à voir. N’oublions pas Deng Lun, dans le rôle de Xiao Ce le prince frivole de Liang. J’ai pu le voir dans d’autres séries et comme d’habitude je n’étais pas déçue. C’est la première fois que je le vois dans un wuxia et de toute façon tout comme Zhao Li Ying, quand on est un bon acteur, on l’est dans n’importe quel rôle.

Quand je regarde une production chinoise, j’ai vraiment l’impression d’assister à la matérialisation d’une oeuvre d’art et je ne m’en lasserai jamais…

Photos, source: Google images

Trad. Thème FR>ENG

Bonjour !

Aujourd’hui, je vous présente une traduction Thème (du français vers l’anglais) d’un article du journal Le Monde. Cela fait un moment que je n’en ai pas fait et je m’inquiète un peu quant à la fluidité de mes langues d’arrivées. Je commence avec l’anglais car elle est officiellement ma langue B. Mon objectif est d’avoir une combinaison ABBBC (Français-Anglais-Espagnol-Chinois-Allemand), alors il faut que je maîtrise parfaitement l’exercice du Thème. Vous allez pouvoir lire la traduction en anglais sans lire le texte initial, que vous pouvez retrouver sur le site du journal ici.

Traduction

A World built on sand

Since Antiquity, civilizations have been built on simple raw materials like clay, straw and solid stone blocks. Ours, is built on sand. It is by far the most used of all the raw materials consumed by Man, alongside with gravels and various kinds of pebbles, which are included in the production of concrete. It is consumed nearly ten times more than oil and gas on the planet. In the 20th century, we have used up to thirty-four  times more building materials compared to the past centuries; and according to the latest report of the OECD (Organisation for Economic Cooperation and Development), released this Tuesday, October 23, this dependency will be even greater in the coming decades. material consumption, predominantly sand and stone, is expected to double by 2060, with the obvious consequences on the natural environments, climate and pollution (representing ten percent of the greenhouse gas emissions).

The first reason for this dependency growth is the growing population which should increase from seven to nine million. The second reason is urbanization, which should affect two-thirds of the World’s inhabitants in 2060. Of course, let’s not forget the economic growth which has a rather paradoxical snowball effect. Beyond a certain level, the more it increases, the more its appetite decreases. In the most highly-developed countries, the progress in economic growth consumes less raw materials. This is the case in Europe or in the United-States and it’s starting to be the case in China. China, where nearly half of the World’s cranes operate should stabilize its consumption of construction materials at twenty-four Gigatonnes, still one quarter of the World’s total consumption, without further increase. This is the reason why the amount of raw materials should “simply” double if the global wealth (World’s Gross Domestic Product) is expected to quadruple between 2011 and 2060.

No 100% recycling

The first limiting factor is a change in the structure of the economy. It is moving towards the tertiary sector so it needs for raw materials are lower than those of an industrial society. Even though a part of this transformation comes from the relocation of resource-intensive activities to the developing countries.

The other factor is technology, especially in terms of recycling. The estimated rise of the price of the raw materials will have a positive impact on this sector, which is more intensive in workforce than the mining sector; it should develop faster than extraction but barely enough to stop it. According to the OECD experts, the dream of having a hundred percent circular economy will remain unattainable. The demand will be so high that it will easily soak up both primary and secondary materials. Therefore, how can we imagine a society that is sober, prosperous and sustainable? An economy overcoming its appetite for sand will be the biggest challenge that capitalism will have to face in the twenty-first century.

 

Des difficultés?

Par où je commence? On se doute bien que traduire dans une langue qui n’est pas la nôtre n’est pas chose facile surtout pour ce qui est des articles de journaux. J’ai eu du mal à traduire plusieurs mots et expressions qui semblent pourtant acquis. Le langage journalistique est plein de tournures grammaticales complexes, d’expressions imagées, j’irais même jusqu’à dire qu’elles sont colorées! Ma technique est je pense, semblable à celle de tous les traducteurs: lire le texte et essayer de traduire au fur et à mesure, noter/souligner les mots que je ne connais pas ou que j’ai du mal à traduire. Quand je commence à traduire, je ne traduis pas littéralement, je traduis surtout le sens des phrases car dans la langue d’arrivée les choses ne sont pas dites ou comprises de la même façon. Le but c’est de se rapprocher au maximum du texte. Je passe beaucoup plus de temps sur un texte que je traduis à la maison, qu’un texte que je dois traduire durant un partiel, parce que la traduction c’est avant tout un travail de recherche; savoir utiliser les outils à notre disposition et trouver les expressions exactes. Durant un partiel, nous n’avons pas le droit aux dictionnaires ou autres outils ce qui est dommage car le plus souvent nous nous reposons sur nos acquis et nous n’enrichissons pas notre vocabulaire. Bref, j’ai noté tous les mots, expressions et notions que j’ai eu à chercher pendant mon travail. Les principaux outils qui ont été utilisés sont: Linguee.com, Word-reference, Google Traduction. Je sais, Google Traduction a mauvaise réputation, mais ça nous donne une idée du sens de la phrase et nous pouvons par la suite effectuer des corrections pour l’améliorer. Ce qui prouve que même si nous vivons dans un Monde qui tourne autour des machines, un logiciel de traduction ne pourra jamais être au niveau d’un Humain Traducteur/Interprète.

Mots, Expressions et Notions

matériaux de construction = construction materials, building materials

“rentre (dans le sens ici de “inclure”) dans la production de béton” = included in the production of concrete

émissions de gaz à effet de serre = greenhouse gas emissions

consommation de matériaux = material consumption

majoritairement, surtout = predominantly

pertes et profits = gains and losses / profits and losses

l’accroissement de la population = population growth/ growing population/ demographic growth/ population increase

croissance économique = economic growth/ growing economy

urbanisation = urbanization

depuis l’Antiquité = since Antiquity/ ancient times

matières premières = raw materials

ressources naturelles = natural resources 

solides blocs de pierre = solid stone blocks

consommer = use up, consume

“avec ses cousins graviers et cailloux” = alongside with gravels and pebbles 

le béton = concrete

richesse globale = global wealth/ overall wealth

le défi = challenge

les pays les plus développés = the most-highly developed countries/ most developed countries

la progression économique = economic progress/ the progress in the economic growth

l’empire du Milieu = The Middle Kingdom (ici j’ai gardé la “Chine”) 

résister à, supporter = withstand

une grue (construction) = crane

“multiplié par 4” = quadrupled

se contenter de = ici j’ai utilisé “simply” mais je continue de chercher un sens plus précis

Produit Intérieur Brut Mondial = World’s Gross Domestic Product

recyclage (des déchets) = recycling/ waste recycling/ recycling of waste

Société Industrielle = industrial society

“les activités gourmandes en ressources” = resource-intensive activities

Pays en développement = Developing Countries

“la hausse prévue” = the estimated/ expected/ forecast growth

économie circulaire = circular economy

“absorber allègrement” = easily absorb/ soak up 

 

 

 

Découverte de la Mandopop avec XIAMI

Salut tout le monde!

Aujourd’hui je publie mon premier post dans la rubrique “Music” du Blog et j’ai hâte de vous parler de ma dernière découverte: XIAMI. 

Au départ, je pensais vous faire une liste de mes artistes préférés mais autant commencer avec cette version chinoise d’AppleMusic. C’est une étudiante franco/chinoise avec qui j’ai sympathisé qui m’a donnée des petites astuces pour améliorer mon chinois et des applications intéressantes notamment en matière de musique et pour mieux me familiariser avec la culture populaire. Depuis que j’ai découvert le monde du divertissement chinois, je ne peux plus m’en passer et je peux vous dire avec soulagement que je préfère largement la douceur et la sincérité de la voix des artistes chinois plutôt que d’écouter Nick Minaj ou autres twerker. Enfin bref…

XIAMI, c’est comme AppleMusic ou Deezer, une application qui permet d’écouter de la musique gratuitement, il y a une possibilité de télécharger les morceaux ce qui est payant. Bien sûr, nous privilégions l’écoute gratuite. Elle propose essentiellement des hits venus de Chine et environ 40% sont étrangers. C’est un site très utilisé par les jeunes et il propose près de 6 millions de chansons.

J’ai tout de suite téléchargé l’application car j’écoute surtout des BO de dramas et de films que je retrouve difficilement dans AppleMusic. J’ai accès à tous les albums de mes artistes préférés notamment S.H.E (groupe pop Taiwanais), la BO du drama Skip Beat que je recherche depuis plus d’un an. Ce que j’aime encore plus c’est de pouvoir accéder aux lyrics de TOUTES les chansons, c’est là que l’intérêt de ce post intervient: écouter de la musique dans sa langue cible pour travailler la phonétique et parfaire la prononciation.

N’hésitez pas à la télécharger et à me dire ce que vous en pensez !

 

iFamily

Hola todos!

Hoy quiero hablar de una serie española que he descubierto este fin de semana en rtve.es. Se llama “iFamily”.

Image associée

Sinopsis:

iFamily’ es una comedia española producida por Televisión Española junto a Juan Alexandre (‘Ana y los siete‘), escrita por José Luis Acosta y dirigida por Rafa Montesinos.

La serie gira en torno a las aventuras de Kike y Luis, dos hermanos totalmente opuestos y que no se soportan el uno al otro pero que tendrán que conseguir sacar a su familia adelante fingiendo ser de una manera totalmente diferente a como realmente son.

Luis, papel interpretado por Antonio Garrido, tiene cuatro hijos de los que nunca se ha ocupado hasta ahora que quiere y no puede: Laura (Sara Vidorreta), Carlos (Santi Díaz), Miguel (Arnau Colomer) y Ana (Alicia Chojnowski).

Luis nunca ejerció de padre y ahora que debe y quiere, no puede. Kike siempre huye de las responsabilidades y ahora le llega la mayor de ellas. Girón, un implacable abogado y Curro, un liante profesional y dueño del bar del barrio donde ambos crecieron, serán los consejeros de uno y otro. También aparecerá Lola, una trabajadora social tan estricta en lo profesional como insegura en lo personal que seguirá de cerca la educación de los niños. Una familia atípica, actual y “conectada”.

Su hermano, Kike (Raúl Fernández), es un chico que huye de todo tipo de preocupaciones y que dedica su tiempo libre a vivir la vida y a jugar a las cartas. Cuando menos se lo espera le llega su primera y más importante responsabilidad: cuidar de sus sobrinos pero no sin antes lograr convencer a Lola (Bárbara Goenaga) de que, a pesar de su forma de afrontar el día a día, está totalmente capacitado para ello.

La ficción cuenta con un reparto estrella que lo completan Fernando Cayo, que da vida al abogado de Luis; Antonio Resines, que encarna a Curro, un empresario que no es trigo limpio; Karmen Garay, Inés en ‘iFamily’, la hija de Curro; Alicia Fernández, que interpreta a África, la niñera, y Chanel Terrero, que es Isa, la actual novia de Luis. La serie se estrena el martes 7 de marzo de 2017.

A mi me encanta mucho ver esta serie por varias razones pero sobretodo para mejorar mi nivel en español y aprender mas sobre la cultura española. La historia es muy interesante también los personajes son atractivos. He visto solo los primeros capítulos y no puedo decir mas que querría saber si habra una segunda temporada…

Deutsch.info

Hallo !

Wie geht’s ? Geht so und ich bin fröhlich…

Bon, vous avez dû le comprendre, je vais apprendre l’allemand !!

Pour la petite histoire, j’avais commencé l’allemand en 2015 quand je faisais ma L3-LEA à l’Université d’Angers. Nous avions accès à plusieurs cours de langues gratuits selon notre emploi du temps. Alors je me suis inscrite en cours d’allemand. C’est une langue qui m’a toujours intriguée surtout à cause de l’Histoire de l’Allemagne en générale. J’ai effectué énormément de recherches sur ce pays, son peuple etc. et j’en suis tombée amoureuse, j’ai été particulièrement émue par la force et le courage des allemands durant plusieurs périodes de l’Histoire, la volonté de préserver leur identité, leur culture, ce qui est propre et inné à l’être humain. J’ai arrêté de voir l’allemand comme étant la “langue du diable” mais plutôt une langue comme une autre. J’apprécie surtout la puissance que dégage chaque intonation et chaque mot, c’est une langue forte et je dois la parler.

Tout comme le chinois, je vais continuer cet apprentissage par moi-même, toujours avec la même méthode: maximiser l’écoute de Podcasts, chansons, films/séries, travailler régulièrement le vocabulaire et la grammaire, développer mes acquis avec des applications telles que Busuu ou Lingo Play (que je présenterai dans un prochain article). Pour ce faire, il me fallait trouver un site MOOC un peu comme celui que j’utilise en chinois (cours-de-chinois.com). J’ai longtemps cherché mais je pense que Dieu voulait que je termine d’abord mon HSK 3 en chinois avant de me lancer en allemand pour éviter le découragement et le manque de discipline. A peine j’avais terminé mon entraînement pour le HSK 3 que je tombais sur le site deutsch.info , c’était comme dans un rêve ! Je ne pouvais même pas imaginer qu’un site comme ça existait, j’avais un peu perdu espoir à force de chercher… La fois de plus était la bonne, comme quoi, il ne faut jamais baisser les bras!

C’est un site ERASMUS+ financé grâce au soutien de la Commission Européenne. Il est dédié à l’apprentissage de l’Allemand et propose des informations qui s’adressent à ceux qui souhaitent vivre et travailler en Allemagne ou en Autriche. On y trouve quatre cours complets de niveaux A1, A2, B1, B2 avec des exercices interactifs et des supports audiovisuels, les règles de la grammaire allemande illustrée par des exemples et un contenu multimédia dans Médiathèque offrant de nombreux textes authentiques ainsi que des matériels audio et vidéo en allemand.

Comment ça marche? Il suffit juste de vous créer un compte avec votre adresse mail, de choisir un pseudo et voilààà! Totalement gratuit, pas de “mais” ou de “in-app purchase”, tout est gratuit et pour une durée indéterminée. Je vous invite donc à le découvrir très vite. Le plus important c’est la discipline, même si c’est 2 minutes par jour, c’est toujours un bon début et vous ne pourrez que progresser. Ce conseil est valable pour toutes les langues !

My Best Friend, Rory GILMORE

The series has two protagonists: witty “thirty-something” mother Lorelai Gilmore and her intellectual teenage daughter Rory. Their backstory is established early in the show: Lorelai grew up in Hartford with her old moneyparents, Richard and Emily, but always felt stifled by this environment. She accidentally became pregnant at age sixteen and left home a year later to raise Rory in the close-knit town of Stars Hollow. Lorelai found work and shelter at the Independence Inn, where she eventually progressed from maid to executive manager. Lorelai and Rory develop a very close relationship, living like best friends, and Lorelai is proud of the independent life she has formed away from her parents. In the pilot episode, she is forced to go to them when Rory is admitted to Chilton Preparatory School, but she cannot afford the tuition fees. Emily and Richard agree to provide a loan, so long as the girls join them every Friday night for dinner. This sets up the show’s primary conflict, as the Gilmores are forced to face their differences and complicated past. The contrasting mother–daughter relationships of Emily–Lorelai and Lorelai–Rory become a defining theme of the show. Series creator Amy Sherman-Palladino has summarized the core of Gilmore Girls:

“I think the theme was always family and connection. I always felt like the underlying thing about Gilmore was that, if you happened to be born into a family that doesn’t really understand you, go out and make your own. That’s what Lorelai did. She went out and she made her own family. The ironic twist in her life is that then this daughter that she created this half family for, likes the family that she left. It was a cycle of crazy family.”

The series also focuses on both girls’ ambition: Rory to attend an Ivy League college and become a journalist, and Lorelai to open an inn with her best friend Sookie St. James. The romantic relationships of the protagonists are another key feature; throughout the series Lorelai has a “will-they-won’t-they” dynamic with her friend, local diner owner Luke Danes, while also harboring unresolved feelings for Rory’s father, Christopher Hayden. Rory has three boyfriends during the run of the show – local boy Dean Forrester, mysterious, well read bad boy Jess Mariano, and wealthy charismatic Logan Huntzberger. The quirky townspeople of Stars Hollow are a constant presence. Along with series-long and season-long arcs, Gilmore Girls is also episodic in nature, with mini-plots within each episode – such as a town festival, an issue at Lorelai’s inn, or a school project of Rory’s.

Source: Wikipedia

It’s a Mother-Daughter thing…

img_6011

This show aired in October 2000 and I remember watching it when I was 15-16 years old. Rory Gilmore became my best friend at first sight. If you’ve read my previous posts, you’ll probably think that I hate western series and movies, but that’s not the case. I used to love a lot of movies and shows and I will be writing about it more and more. You will then understand where I’m heading at, starting with Rory G.

Rory is a 16 year-old girl who lives with a mother and barely knows her father. She is very smart, she loves to read, she studies very hard to fulfill her dream which is studying at Harvard after finishing High School. She has a strong relationship with her mother, she trusts her, she’s her best friend.Well, when I watched the first episode, I felt I had so much in common with her. I also grew up with my mom, without a father and few friends. I was very smart, shy, I had (and still have) a strong relationship. I was literally seeing my own life on TV. Thanks to Rory, I started reading and dreaming of having my own dream to follow and work hard for. I admired her steadiness and sometimes envied her stable life. She didn’t have any major problems and she would always stay focused on her dream not matter what. When she fell in love for the first time, then broke up, I was as devastated as she was, I could feel every emotions and sometimes wished I was there with her to ease the pain. I had never felt so connected to anyone like I was with Rory Gilmore. This is the kind of show I really loved to watch from Hollywood even though they also paved the way for teenage sex (Rory did her first time with her ex-boyfriend who happened to be married at the time, but thank God she was already 18 and studying at Yale University), it was less obvious than today.

After all that’s been said, I recommend this show to anyone who’s looking for an inspiring role model especially if you have a teenage daughter. I love this show so much that I usually watch the 7 seasons every year, in September, when school is about to start. Actually, I think I will just buy the whole 7 seasons on the iTunes Store and watch it on my iPad, in English of course.