Trad. Version CH>FR

巨人的花园

很久很久以前,有个巨人,他家有个大花园。有一次,巨人出远门了,孩子们放学后,就到这个花园里玩儿。花园里到处都是绿草和鲜花,美极了。孩子们在花园里又跑又跳,又唱又笑,玩儿得很开心。

巨人回来了。他看到那么多孩子在花园里玩儿,生气地叫起来:这是我的花园,不准你们在这里玩儿!孩子们一听就吓跑了。孩子们走后,巨人在花园四周建了一堵墙,挂上一块大牌子,上面写着:禁止入内!

春天来了。巨人的花园外面到处是鲜花和绿草。可是说来也奇怪,巨人的花园里什么都没有。春天为什么不到我的花园里来呢?巨人自言自语地说。突然,他看见墙角有一个洞,孩子们一个接一个地从那儿钻了进来。孩子们走到哪里,就把春天带到哪里。一会儿,草绿了,花开了,这儿很快又变成了一个美丽的大花园。巨人明白了:因为我自私,所以春天不愿意到我的花园里来。我必须摘下牌子,拆掉围墙,让孩子们都进来玩儿!

想到这儿,巨人马上动手摘牌子,拆围墙,对孩子们说:孩子们,想玩儿就进来玩儿吧!孩子们听了,玩儿得更开心了。从此,这个花园变得越来越美丽,越来越可爱了。

Traduction

Le jardin du Géant

Il était une fois, un géant habitait une maison avec un très grand jardin. Un jour, alors qu’il s’était absenté, des enfants étaient venus y jouer pendant les vacances scolaires. Ce jardin était recouvert de verdure et de belles fleurs, il était magnifique. Les enfants gambadaient, dansaient, chantaient et riaient, ils s’amusaient vraiment bien. 

A son retour, le géant trouva plusieurs enfants en train de jouer dans le jardin . Il se mit en colère et cria: ” c’est mon jardin, vous n’avez pas le droit de venir jouer ici!”. Pris de peur, les enfants s’enfuirent. Le géant construisit alors un grand mur autour du jardin et y accrocha une pancarte avec l’inscription “ENTREE INTERDITE!”

A l’arrivée du printemps, il y avait des fleurs fraîches et de la verdure autour du jardin du géant mais le plus étrange c’est que rien ne poussait dans le sien. “Pourquoi le printemps n’arrive-t-il pas dans mon jardin”, se demanda le géant. Soudain, il vit les enfants un à un se frayer un passage dans un coin du mur qui entourait le jardin. Le printemps les suivait partout où ils posaient le pied. En un rien de temps, les herbes ont verdi, les fleurs ont éclos, tout changea et se transforma en un grand et beau jardin. Les choses devinrent plus claires pour le géant: ” le printemps refuse de s’inviter dans mon jardin parce que je suis égoïste. Il faut que j’enlève cette pancarte et cette clôture pour permettre à tous les enfants de rentrer et venir jouer!”

Après avoir bien réfléchi, le géant retira immédiatement la pancarte et le mur, et s’adressa ensuite aux enfants: ” les enfants, si vous voulez rentrer pour jouer, allez-y!” En entendant ces mots, les enfants accoururent dans le jardin et s’amusèrent de bon coeur. Depuis ce jour, le jardin devint de plus en plus beau, et de plus en plus gracieux.

Culips English Podcast

C’est plus facile de trouver des Podcasts en anglais je vous l’accorde, mais le but c’est de trouver celui qui répond le mieux à nos besoins. Je vous présente celui-ci en premier ensuite je posterai d’autres articles pour les autres que j’utilise en plus, pour la grammaire ou pour apprendre des phrases et expressions idiomatiques. Vous pouvez accéder au site internet https://www.culips.com/ , vous y trouverez plusieurs enregistrements classés par thèmes, des dossiers PDF qui comportent le script de l’enregistrement avec la présentation du vocabulaire et des expressions utilisées, des exercices de compréhension auxquels vous aurez accès en devenant membre. Cependant, si vous ne désirez pas vous abonner, vous pouvez télécharger des échantillons gratuits pour vous familiariser avec leur méthode d’apprentissage.

A mon sens, Culips regroupe tous les aspects de l’apprentissage de l’anglais, de la culture à la grammaire en passant par les phrasal verbs et idioms. Le plus intéressant c’est que les enregistrements sont beaucoup plus longs, ils durent environ 20 minutes et plus, le rythme est acceptable et les interlocuteurs sont de différentes nationalités (canadiens, américains). C’est important d’habituer l’oreille à plusieurs accents surtout quand on a affaire à des langues comme l’anglais ou l’espagnole qui sont parlées sur différents continents, le vocabulaire et la prononciation ne sont pas les mêmes d’un pays ou d’un continent à l’autre.

My Sunshine

Release date: January 2015

Main Lead: Tiffany Tang (Zhao Mo Sheng) and Chung Wallace ( He Yi Chen)

Native Title: 何以笙箫默

Zhao Mo Sheng is a university student with a sunny disposition, she’s smart, and has a positive personality. Upon their first meeting, she fell in love with He Yi Chen, one of the top students from the Law faculty. However, his poor communication skill, makes her depart sadly for overseas. Seven years later, Zhao Mo Sheng returns home and spots him immediately in a crowded supermarket. Will the two college sweethearts be able to reunite? The novel is an adaptation of the same name novel written by Gu Man (顾漫), who will also be contributing to the script writing.

(Source: MyDramaList)

Une journée à Paris 1

« Qui regarde au fond de Paris a le vertige. Rien de plus fantasque, rien de plus tragique, rien de plus superbe »

Victor Hugo


Hôtel de Ville, Le Marais, Paris

06/08/2017

Qu’on l’aime ou qu’on la déteste, Paris est une belle ville. Je ne peux pas vous dire que c’est la plus belle ville du Monde, ce serait mentir, je commence tout juste à voyager, j’en ai beaucoup d’autres à voir…

Je n’essaye pas d’écrire un récit sur Paris mais plutôt sur ce Dimanche assez spécial durant lequel j’ai encore appris une excellente leçon de vie. En effet, quand on ne se sent pas bien, quand on est triste ou déçu par quelque chose ou quelqu’un, on a tendance à se renfermer dans notre chambre et à broyer du noir. Dans mon cas, j’avais l’habitude de tout abandonner, de me mettre en colère et penser que je faisais du mal aux autres mais c’est à moi surtout que j’ai fait le plus de mal. Je ne vais pas rentrer dans les détails de ce qui m’avait mise hors de moi car c’est quelque chose de récurrent, ce que j’ai tendance à appeler de la “Sorcellerie”, c’est mental, une personne qui vous fait continuellement du mal, qui est dans l’erreur mais qui s’en fiche parfaitement de vous, qui est d’un égoïsme maladif. À cause de cette sorcellerie, j’ai passé 2 jours à me faire des tresses; tresses que j’aurai pu faire en une nuit ! Pour vous dire à quel point certaines personnes ont un impact sur vous et si vous les laissez faire, c’est vous le perdant à coup sûr.

J’ai terminé mes tresses le Dimanche vers 3h du matin. Après une bonne nuit de sommeil, je me suis préparée; comme il faisait beau (soleil au zénith et température allant jusqu’à 27°), j’ai porté une jupe en Pagne Baoulé (imprimé ethnique ivoirien cf photo) bien assortie à des sandales gladiators que j’avais trouvé à 5€ au Métro à Opéra, quelques perles et coquillages dans les cheveux et en accessoires, j’étais prête pour une journée des plus simple mais remplie d’aventures, au coeur de Paris.


Centre Georges Pompidou, Châtelet, Paris

Je me suis alors dirigée vers la capitale mais quel est le programme ? Nous sommes en été et qu’est-ce qu’il y a de mieux à faire que d’aller manger des moules/frites chez le célèbre restaurateur Belge Léon ?! Ahah en plus, depuis le début de l’été je n’en avais pas encore mangé voire même depuis plus d’un an ! Bref, je suis allée au Léon de République car c’est celui que je connais et il n’est pas loin du Marais où je devais rejoindre mes amis plus tard dans l’après-midi.

Quand je suis rentrée dans le restaurant, l’un des serveurs m’a demandée pourquoi j’étais venue déjeuner seule, je lui ai répondu “Parce que j’ai envie de manger des moules”. Certaines personnes ne comprennent pas pourquoi je peux aller seule au restaurant, en voyage etc. C’est juste qu’il y a quelques années, j’avais peur de la solitude, j’avais tendance à penser que j’avais une famille, que j’étais entourée et soutenue mais c’était un bien beau rêve duquel je me suis réveillée il y a un an. J’en ai vécu des choses en essayant d’être entourée et d’avoir une famille, allant jusqu’à accepter l’inacceptable. Maintenant c’est terminé, c’est moi ou rien, je passe avant absolument tout et le reste je m’en fiche complètement, l’indifférence est ma clé vers un bonheur infini, et je vis ce bonheur depuis des mois et chaque minute de souffrance en valait la peine.

Revenons-en au restaurant ! Alors, il me tend le menu et là c’est l’excitation totale, j’ai clairement envie de tout avaler mais j’opte pour un menu Gourmand plat + dessert. Je choisis donc les moules au curry madras, un délice composé de moules, crème fraîche, vin blanc, curry madras avec des frites bien croustillantes, le tout accompagné d’une grande Affligem de 50cl (“Drink beer, save water”😉🍺)…

En dessert, la Gaufre d’Honoré a été votée à l’unanimité…

Après ce repas très copieux, je suis allée rejoindre des amis dans le Marais, le quartier que je préfère à Paris… On y trouve de tout : de très bons restaurants et bistrots français, des magasins connus et branchés mais aussi des friperies, maisons-mère du Vintage parisien/européen; sans oublier les restaurants japonais, les stands de Hot-Dog, les bars à Yogurt ou à Glaces. C’est l’un des quartiers les plus hype de la Capitale.

En dehors de toutes les activités citées plus hauts, le Marais c’est aussi beaucoup de librairies et de livres du Monde entier à des prix très attractifs. Ce que j’aime par-dessus tout c’est sillonner les rayons jusqu’à trouver la perle rare…

Mais mon activité préférée reste le shopping alors je vous présente K I L O S H O P, une frip’ en plein coeur du Marais où les vêtements sont vendus au Kg. C’est là que j’achète les pièces les plus rares de ma garde-robe. En ce moment, je cherche un Teddy (veste de baseball/football américain) pour l’automne. J’aimerais bien le trouver en blanc/violet/jaune. Il va falloir que je cherche un peu plus car le KiloShop du Marais n’en vend pas tellement. Il y en a plusieurs dans Paris, par exemple à St-Michel, dans le 16e aussi à la Muette (Passy), et ailleurs mais ceux-là sont ceux que je connais bien. J’ai pu m’acheter des converses à 14€, c’est une belle affaire mais j’aurai pu faire mieux ! Ahah la prochaine fois …


KILOSHOP, Le Marais, Paris

Morale de cette journée ?

Les amis sont la famille que nous choisissons. Je n’en ai pas énormément mais je sais que je peux compter sur eux pour me remonter le moral et toujours voir la vie du bon côté. Après cette journée, j’ai compris que c’est ma vie qui est en jeu. Je c’est ce que je veux, ce n’est pas facile mais je le sais. Je sais aussi quel genre de personne j’ai envie de devenir et je ne vais pas laisser les mauvaises personnes au mauvais coeur et mal intentionnées venir tout gâcher encore une fois. Je choisis d’être heureuse désormais et je n’ai plus peur d’être seule, j’embrasse ma solitude et c’est comme ça que j’accomplirai beaucoup de choses ! 🙏🏾

AMAR

Laura (María Pedraza) y Carlos (Pol Monen) tienen 17 años y se quieren con pasión, con la locura del primer amor. Para ellos, amarse es lo único importante, es lo que llena sus vidas. Se aman como si cada día fuera el último, con una intensidad furiosa, casi enfermiza. Incluso, Carlos fabricará dos máscaras de gas unidas por un tubo para que puedan respirarse el uno al otro. Pero su pasión tendrá que enfrentarse a las inseguridades y a los celos, y será entonces cuando comiencen a hacerse daño.

El cortometrajista Esteban Crespo debuta en la dirección de largometrajes con esta película protagonizada por los también debutantes María Pedraza y Pol Monen. El reparto se completa con los actores Natalia Tena (10.000 Km), Nacho Fresneda (El ministerio del tiempo), Antonio Valero (Amar es para siempre), Gustavo Salmerón (Hay alguien ahí) y Sonia Almarcha (La puerta abierta) y Marta Belenguer (Nacida para ganar).

INTERPRETATION DE CONFERENCE

On a coutume de faire remonter l’interprétation de conférence dans sa pratique contemporaine au procès de Nuremberg de 1945-1946. Mais, de tous temps, les gens et les peuples de langues et de cultures différentes ont fait appel à un truchement pour communiquer et se comprendre.

Comme son nom l’indique, l’interprétation de conférence se pratique lors de sommets internationaux, de colloques professionnels, d’échanges bilatéraux ou multilatéraux entre chefs d’Etat, etc. Dans ces rencontres, les interprètes permettent aux interlocuteurs et aux publics, à défaut de s’entendre, au moins de prendre connaissance des messages de chacun.

Autrement dit, l’interprétation de conférence consiste à substituer « un discours de haut niveau formel et conceptuel dans une autre langue, dans son intégralité et en respectant le même niveau du discours » (Daniel Gile). L’interprète véhicule donc un discours s’inscrivant dans la situation de communication donnée (conférence, assemblée, rencontre officielle, etc.), avec la même rigueur, d’ailleurs, lorsque le niveau de langue du locuteur est inapproprié car sa tâche est de réduire la distance entre le locuteur et le récepteur, en utilisant un langage approprié.

Au 18 et 19è siècle, la langue officielle dans les échanges entre les organes internationaux était le français. L’anglais s’est ajouté au français lors de la création de la Société des Nations, en 1919. A cette époque, seule l’interprétation consécutive était pratiquée. Mais, dès qu’il y avait plus de 2 langues de travail dans ce type d’échanges, l’interprétation consécutive devenait laborieuse et rallongeait le temps des débats. C’est ainsi que l’interprétation simultanée connut ses premiers balbutiements avant la Première de Nuremberg, et plus précisément en 1934, lorsqu’André Kaminker interpréta en direct à la radio française un grand discours de Hitler.

Confusion autour d’un métier véritable

Les malentendus sont encore nombreux autour de cette profession. En français, par exemple, même sa dénomination prête parfois à discussion : dit-on “interprétation” ou “interprétariat” ? Le Robert admet le barbarisme “interprétariat”, en donnant l’exemple “école d’interprétariat”, mais aucun interprète professionnel ne parlera jamais d’interprétariat : leur métier, c’est l’interprétation.

Compétences de l’interprète de conférence

L’interprète « modèle » ne possède pas seulement une parfaite maîtrise de ses langues de travail : il doit aussi avoir un excellent niveau dans sa langue maternelle. Il doit donc avoir à la fois une compréhension immédiate de ses langues passives et une capacité d’expression affûtée dans sa propre langue. Du reste, on comprend aisément pourquoi ces connaissances linguistiques lui sont indispensables : l’interprète doit pouvoir comprendre le sens d’un discours prononcé à la vitesse moyenne de 150 mots/minute.

Autre critère essentiel, l’interprète doit avoir un bon niveau intellectuel. Il doit avoir une culture générale approfondie, avoir l’esprit vif et pouvoir penser comme les personnes qu’il interprétera.

Sur le plan humain, l’interprète doit être doté d’une grande capacité de concentration et de mémorisation, avoir une voix agréable et une élocution irréprochable, et posséder une bonne résistance physique et mentale. Il doit pouvoir faire preuve de tact et de souplesse, et avoir le sens du détail.

Enfin, l’interprète de conférence doit être disposé à voyager car son travail l’amène souvent à se déplacer hors du pays.

Rigueur et secret professionnel

Enfin, les conditions d’exercice de la profession d’interprète de conférence sont, dans l’ensemble, relativement souples. Un freelance est libre d’accepter ou de refuser un engagement ; un permanent n’est pas, normalement, astreint aux horaires administratifs. En revanche, il existe, dans tous les cas, une obligation de résultat, et donc une exigence de rigueur dans la transmission du message, mais aussi dans la pratique professionnelle quotidienne : un interprète de conférence n’est jamais en retard pour une réunion (même si les délégués le sont) et, surtout, rigueur absolue en matière de secret professionnel.

 

Source: Site de l’AIIC https://aiic.net/page/5868/l-interpretation-de-conference/lang/2