Toc Toc, l’Eveil a sonné !

Qui ne sait pas tirer les leçons de 3000 ans vit seulement au jour le jour. – GOETHE

 

Ce livre n’aurait pas vu le jour sans l’aide et les encouragements de Siri Dannevig. Je tiens aussi à remercier Maiken Ims pour avoir relu le manuscrit et m’avoir fait de judicieux commentaires, ainsi que Trond Berg Eriksen pour ses fines observations et son soutien précieux durant toutes ces années.

J.G.

Cliquer ci-dessous pour accéder à la fiche de lecture du livre :

 Fiche de lecture Le Monde de Sophie

Texte extrait du Chapitre 32: L’époque Contemporaine

Il s’agit d’un extrait de la conversation entre Alberto et Sophie à propos des différents modes de pensées de notre époque depuis le XXème siècle jusqu’à maintenant…

– Lorsque l’astronaute Neil Armstrong posa le pied sur la Lune, il déclara: “C’est un petit pas pour l’homme, mais un grand pas pour l’humanité”. C’était une façon d’englober tous les hommes qui l’avaient précédé et, d’une certaine manière, lui avaient permis de poser son pied sur la Lune. Le mérite n’en revenait pas à lui tout seul.

– Bien sûr que non.

– Notre époque contemporaine doit faire face à de tous nouveaux problèmes. Tout d’abord les grands problèmes d’environnement. C’est pourquoi le courant écologique de la philosophie a une telle importance au XXème siècle. De nombreux philosophes tirent la sonnette d’alarme en montrant que la civilisation occidentale est fondamentalement sur une mauvaise voie et va à l’encontre de ce que notre planète peut supporter. Ils essaient d’aller au-delà des propositions concrètes pour limiter la pollution et les catastrophes écologiques. Notre mode de penser occidental est malade, affirment-ils.

– Ils ont raison, à mon avis.

– Les philosophes écologistes ont par exemple problématisé la pensée même de progrès. A la base, il y a l’idée que l’homme est “supérieur”, qu’il est le maître de la nature. Cette pensée se révèle extrêmement dangereuse pour la planète.

– Ca me rend malade d’y penser.

– Beaucoup de philosophes se sont appuyés sur les pensées et les idées d’autres cultures pour étayer leur critique, en se référant à la culture indienne par exemple. Ils ont aussi étudié les pensées et les coutumes des peuples “traditionnels” et des peuplades dites “primitives”, comme les Indiens, pour trouver la trace de ce que nous avons perdu.

– Je comprends.

– Au sein même des milieux scientifiques, des voix de chercheurs se sont élevées pour dire que la démarche scientifique se trouve confrontée à un “changement de paradigme”. C’est-à-dire que les chercheurs remettent en cause de manière fondamentale le mode de pensée scientifique. Dans plusieurs domaines, cette réflexion a déjà porté ses fruits, citons par exemple l’émergence de mouvements alternatifs qui privilégient une approche globale des problèmes et essaient de créer un autre mode de vie.

– Ca, c’est plutôt positif, non?

– Malheureusement, l’homme est ainsi fait que dès qu’il s’intéresse à quelque chose, cela donne le meilleur comme le pire. Certains annoncent que nous sommes entrés dans une nouvelle ère appelée New Age. Mais tout ce qui est neuf n’est pas forcément intéressant, comme tout ce qui est vieux n’est pas bon à jeter. C’est, entre autres, une des raisons pour lesquelles je t’ai donné ce cours de philosophie. Tu possèdes enfin l’arrière-plan historique nécessaire pour te diriger dans la vie.

– C’était une charmante attention de ta part…

– Je crois que tu trouveras que beaucoup de choses estampillées “New Age” sont des attrapes-nigauds. Nous avons en effet été envahis ces dernières années par ce qu’on pourrait appeler la nouvelle “religiosité”, le “nouvel occultisme” ou encore la “superstition moderne”. C’est devenue une véritable industrie. Dès que le christianisme a baissé dans les sondages, ces prétendues doctrines ont poussé comme des champignons en prétendant offrir aux gens un nouvel art de vivre.

Note personnelle

J’ai choisi l’extrait ci-dessus car il englobe à la fois ma conclusion après la lecture de ce livre et aussi le message de l’auteur qui n’est autre qu’un message universel et adressé à notre époque.

En effet, nous vivons des moments très difficiles et compliqués et je dirais qu’il serait temps de s’éveiller. Honnêtement, je n’ai rien à rajouter aux mots de l’auteur, il cible absolument tout. Par exemple, quand il parle de “religiosité”, cela me ramène au fait que de nos jours quand on parle de religion, les gens ont peur car parler de religion c’est automatiquement se référer à Dieu, Qui est devenu un tabou dans ce monde. En ce qui concerne Dieu dans ce livre, nous constatons depuis le début que la plupart des philosophes de l’antiquité n’ont jamais nié Son existence. IL existe bel et bien et il n’y a pas de moyen de prouver qu’IL n’existe pas. Cependant, j’ai l’impression que les gens restent sur la première définition donnée du mot religion, qui est systématiquement reliée au Divin. Prenons donc la définition du mot religion au sens littéraire: TOUTE ORGANISATION OU ACTIVITE POUR LESQUELLES ON A UN SENTIMENT DE RESPECT OU DE DEVOIR A ACCOMPLIR. Cette définition est claire et générale, nous vivons dans un monde de “religion”, chacun à une religion ! Certains adorent un Dieu unique, d’autres vont adorer l’argent, ou encore une célébrité. JE pense qu’aujoud’hui les gens se laissent berner par tellement de doctrines qui viennent se remplacer entre elles, qu’au final, nous arrivons dans un monde où tout le monde fait ce qu’il veut et refuse de respecter les croyances des autres ou encore d’autres veulent carrément imposer leurs religions ou façon de voir aux autres. Tout ça par manque de connaissance. Nous pouvons vivre dans une société telle que la notre tout en respectant les libertés individuelles de chacun, c’est-à-dire, adore ce que tu veux sans que je ne vienne te demander pourquoi; nous pouvons vivre ensemble, discuter, échanger nos idées, essayer de se comprendre et trouver des compromis même si nous ne sommes pas forcément d’accord ! Nous vivons aujourd’hui dans un modèle d’injustice manifeste !! Si tu ne penses pas comme moi je te tue ou je te stigmatise, c’est d’un ridicule et je résume cela en un seul mot: IGNORANCE.

“Mon peuple est détruit parce qu’il lui manque la connaissance”. Cet extrait tiré de la Bible (traduction de Louis Segond, livre d’Osée versets 4:6) résume notre situation actuelle. Nous préférons écouter les autres ou la télévision sans prendre la peine de nous instruire nous-mêmes et avoir une vision objective des choses. Après avoir discuté avec plusieurs personnes de mon entourage ou inconnues, j’en viens à la conclusion suivante: nous nous devons d’être en accord avec nous-mêmes et d’assumer nos choix. Par exemple, au lieu de dire que Dieu n’existe pas, surtout quand on ne peut pas prouver le contraire autant qu’on ne peut prouver Son existence, il serait plus juste de dire pour ceux qui croient:”je crois en un Seul Dieu unique, je suis entièrement soumis à Lui, et mon séjour ici-bas n’est autre que pour Le satisfaire et gagner Son Paradis”, et pour ceux qui ont une autre religion comme, on pourrait dire la Politique ou pour ceux qui ont une idole, “je suis ici-bas et mon but c’est d’adorer et de rencontrer Kim Kardashian”, par exemple.

Tout est dans le fait d’assumer ses choix sans essayer de l’imposer aux autres.