Story of Yanxi Palace 延禧攻略

Release date: July 7, 2018

70 épisodes

Main lead

Synopsis

L’histoire se passe durant la 6e année du règne de l’empereur Qian Long (Dynastie Qing 18e siècle). Wei Yingluo, une jeune fille issue d’une famille peu aisée décide de rentrer au Palais comme servante pour enquêter sur la mort de sa grande-soeur qui était elle aussi servante. Elle a été violée, assassinée et l’affaire a été masquée car c’était l’oeuvre d’un membre de la famille royale.

Yingluo commence en tant brodeuse et se fait vite remarquer par son talent et son intelligence. Petit à petit elle gagne les faveurs de l’impératrice qui la prend comme servante et la protège envers et contre tout. Elles deviennent très proches et l’impératrice l’aide même à venger sa soeur sans être punie par l’empereur; en effet, celui qui avait violé et tué sa grande-soeur n’était autre que le petit-frère de l’empereur.

Ce n’est que quand elle commence à avoir une relation amoureuse avec le petit-frère de l’impératrice, qui est aussi le bras-droit de l’empereur, Fucha Fuheng, que les problèmes commencent pour notre protagoniste. Tout d’abord, l’empereur va violemment s’opposer à leur union, le forçant à en épouser une autre. Yingluo est dévastée car elle aurait tout fait pour rester avec lui et il l’a lâchement abandonnée, c’est une trahison qu’elle lui fera payer tout au long de la série mais cela n’empêche qu’ils resteront de très bons amis, il continuera à la protéger et à être amoureux d’elle en secret. Après cet épisode, l’impératrice se rend compte que l’empereur est amoureux de Yingluo, mais ce n’est pas réciproque. Elle considère l’impératrice comme sa soeur et ne peut pas se résoudre à partager le même homme avec elle. Yingluo restera aux côtés de l’impératrice pour la protéger contre toutes les attaques auxquelles elle sera confrontée au Palais. Des concubines qui complotent à longueur de temps pour lui ravir sont Trône, jusqu’à assassiner son troisième enfant, ce qui lui sera fatale. L’impératrice se donne la mort et Yingluo est anéantie. Elle se donne pour mission de la venger au péril de sa vie, jusqu’à devenir la concubine de l’empereur en obtenant les faveurs de l’impératrice douairière (mère de l’empereur).

Au début, Yingluo ne ressent rien pour l’empereur, elle veut juste venger la mort de l’impératrice et faire payer l’empereur pour tout le mal infligé à cette dernière. Elle décide de prendre un tonic contraceptif pour éviter de tomber enceinte. Du côté de l’empereur c’est totalement l’inverse, il est amoureux d’elle, il lui offre toutes ses faveurs ce qui rend toutes les concubines complètement jalouses. Les complots se succèdent, certains réussissent mais Yingluo arrive à en déjouer la majorité avec l’aide de sas servante et amie Yingyue. Quand l’empereur découvre qu’elle prend un tonic pour ne pas tomber enceinte, il est furieux et la rejette mais au final elle lui avoue ses sentiments et ils se retrouvent plus amoureux que jamais. Ensemble ils ont 4 enfants dont un qui meurt à la naissance.

La nouvelle impératrice essaye en vain de faire tomber Yingluo car elle est jalouse de sa relation avec l’empereur. Elle va jusqu’à s’allier avec le petit-frère de l’empereur pour soulever une rebellion. Le plan échoue. Elle garde néanmoins son titre d’impératrice mais Yingluo devient sa seconde et la remplace dans la gouvernance du harem (cf photo ci-dessous).

img_6648
Wei Yingluo – Imperial Consort

 

Commentaire

C’est la série la plus recherchée sur le net en 2018 et honnêtement 70 épisodes plus tard je n’en reviens toujours pas, je pense qu’il faut que je les regarde encore une fois pour être réellement satisfaite. J’ai tout aimé, des costumes au jeu des acteurs, je n’ai pas été déçue une seule fois et ce qui m’a le plus touché c’est que j’ai pu reconnaître la dynastie. J’ai étudié la civilisation chinoise en option cette année et nous avions parlé des dynasties qui avaient été installées par des puissances étrangères comme les mongols et celle-ci est la Dynastie Qing (à partir de 1644), le dernière. J’ai eu le déclic quand Yingluo est en train de danser avec l’empereur dans son palais et qu’il lui demande qui lui a appris à danser, elle répond que c’est un étranger qui vient de l’occident qui est au palais pour travailler sur les armes à feu. Je me suis rendue compte que la plupart des dramas historiques sont basés sur des faits historiques précis, je suis allée chercher sur Google et dans mon cours pour en avoir la confirmation, j’ai même trouvé les noms des concubines de l’empereur Qianlong – Aisin Gioro Hongli – et de leurs enfants et les véritables noms et prénoms ont été utilisés pour la série. J’étais vraiment impressionnée ! et c’est l’une des choses qui me plaît dans la civilisation chinoise, la précision de leurs archives, ils connaissent très bien leur histoire et la raconte mieux que personne. Bref passons…

JE vais maintenant me concentrer sur la personnalité de Yingluo… Tout comme la plupart des leads, elle est pauvre matériellement parlant mais riche de son courage, son intelligence, son honnêteté, sa simplicité, son humilité bref une personnalité à laquelle tout le monde doit aspirer ! Elle ne recule devant rien et ce qui est fascinant c’est qu’elle a une parfaite compréhension de l’être humain, ce qui lui permet de ne pas se laisser surprendre par les complots. Elle n’a pas eu une enfance facile, sa mère est morte en couche, son père l’a abandonnée, elle a été sauvée et élevée par sa grande-soeur qui lui a été sauvagement enlevée. La vie ne lui a pas fait de cadeau et elle est écoeurée par l’action de ces puissants qui s’en tirent toujours même après avoir commis les actes les plus barbares. J’aime le fait qu’elle ne se laisse pas impressionner par les statuts, que ce soit l’impératrice ou l’empereur, elle dit toujours haut et fort ce qu’elle pense sans se soucier des conséquences. En un mot, elle n’a peur de rien ni de personne. Sa plus grande force est en elle, elle ne compte sur personne… Et ça c’est ce qui attire l’empereur au fond, elle n’a pas besoin de comploter ni de trop en faire, elle reste juste elle-même. J’ai bien aimé le conseil qu’elle donne à la dernière impératrice qui essaye de l’évincer à tout prix, quand elle lui demande comment elle a fait pour que l’empereur tombe amoureux d’elle, Yingluo lui fait comprendre qu’elle ne lui a jamais dit ce qu’elle ressent réellement. En gros, elle ne lui a jamais dit “je t’aime”. C’est quelque chose à retenir, parce que quand les gens savent ce que vous ressentez pour eux, ils vous prennent pour acquis et se servent de vous. Surtout dans ce monde d’hypocrites, c’est bien de garder une part de mystère…

C’est exactement le genre de caractère et de personnage que j’aime retrouver dans une série ou un drama et il n’y a que les chinois qui peuvent offrir un sans faute dans ce domaine. Wei Yingluo est une inspiration pour nous tous. Pour moi, c’est ça une vraie féministe.

Je mets un 10/10 à la série, c’est un sans faute, je le recommande !

 

Author: Adjoua

Future Translator/Conference Interpreter Follow the Journey to my dream and discover the cities I'm staying in, the languages I speak... Follow me during this incredible experience to become a Conference Interpreter

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s