NATIONS NEGRES ET CULTURES

Fiche de lecture

Quelques citations de l’auteur…

Le Nègre ignore que ses ancêtres, qui se sont adaptés aux conditions matérielles de la vallée du Nil, sont les plus anciens guides de l’Humanité dans la voie de la civilisation ; que ce sont eux qui ont créé les Arts, la religion (en particulier le monothéisme), la littérature, les premiers systèmes philosophiques, l’écriture, les sciences exactes (physique, mathématiques, mécanique, astronomie, calendrier…), la médecine, l’architecture, l’agriculture, etc. à une époque où le reste de la Terre (Asie, Europe : Grèce, Rome…) était plongé dans la barbarie.

Cheikh Anta Diop,
Alerte sous les tropiques, Présence Africaine 2006

Dans le livre Histoire Générale de l’Afrique (Tome II) page 72, Diop écrit en conclusion:

“Cette étude oblige à réécrire l’histoire universelle dans une perspective plus scientifique en tenant compte de la composante négro-africaine qui fut longtemps prépondérante. Elle rend désormais possible la constitution d’un corps de sciences humaines négro-africaines qui s’appuie sur des bases historiques solides au lieu d’en rester à l’état d’hypothèses. Enfin, s’il est vrai que seule la vérité est révolutionnaire, on peut ajouter que seul le rapprochement opéré sur la base de la vérité est durable; on ne sert pas la cause du progrès humain en jetant un voile pudique sur les faits. La redécouverte du vrai passé des peuples africains doit contribuer non pas à les éloigner les uns des autres, mais à les unir dans la plénitude, à les cimenter du nord au sud du continent pour les rendre aptes à accomplir ensemble une nouvelle mission historique pour le plus grand bien de l’humanité et cela est conforme à l’idéal de l’UNESCO. “

Résumé: 

Avec plusieurs décennies de recul on s’aperçoit que les grands thèmes développés dans Nations nègres et Culture, non seulement n’ont pas vieilli, mais sont maintenant accueillis et discutés comme des vérité scientifiques, alors qu’à l’époque ces idées paraissaient révolutionnaires.

L’indépendance de l’Afrique, la création d’un Etat fédéral continental africain, l’origine africaine et négroïde de l’humanité et de la civilisation, l’origine nègre de la civilisation égypto-nubienne, l’identification des grands courants migratoires et la formation des ethnies africaines, etc. Tels sont quelques thèmes principaux, toujours d’une grande actualité, explorés par Cheikh Anta Diop, l’historien africain le plus considérable de ce temps.

 

Author: Adjoua

Future Translator/Conference Interpreter Follow the Journey to my dream and discover the cities I'm staying in, the languages I speak... Follow me during this incredible experience to become a Conference Interpreter

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s